Cinéma : palme verte et carton rouge

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

« Les femmes du 6e étage » de Philippe Le Guay et « Last Night » de Massy Tadjedin, sont l’occasion de remettre à niveaux nos connaissances sur les acariens d’une part, les « iron buildings » d’autre part. C’est ça aussi, le cinéma !

Cinéma : deux palmes vertes à l’affiche

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Plutôt que laminer avec toutes les épines non utilisées récemment sur le « Rien à déclarer » de Dany Boon, louons « Carte des sons de Tokyo » d’Isabel Coixet et « Je suis un no man’s land » de Thierry Jousse.

Cinéma : deux palmes vertes à l’affiche

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Les palmes vertes font le grand écart avec un rendez-vous dans le Jura, à Mouthe, pour le Poupoupidou de Gérald Hustache-Mathieu et un autre à JoBurg, sur les pas de délurés gamins de Africa United de Debs Gardner-Paterson. Deux films très différents mais très entraînants.

Cinéma : deux palmes vertes à l’affiche

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

L’année se termine entre les pochoirs subversifs de Banksy qui nous ordonne « Faites le mur ! » (sortie le 15 décembre) tandis que « Les émotifs anonymes », de Jean-Pierre Améris, proposent le plein de chocolat (sortie le 22 décembre). On accepte les deux avec joie.

Cinéma : deux palmes vertes à l’affiche

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

« Pieds nus sur les limaces » de Fabienne Berthaud et « La tête ailleurs » de Frédéric Pelle, sont vertement palmés c’est à dire chaudement félicité pour leur approche du monde poétique et à hauteur de (deux) femmes chez la première, d’homme chez le second.