« Survivre au progrès » : un documentaire sur l’écologie et la nature humaine

Tiré du livre Une brève histoire du progrès de Ronald Wright, ce documentaire réalisé par Mathieu Roy et Harold Crooks en 2011 s’attache à étudier les grandes problématiques environnementales de notre époque, d’un point de vue anthropologique.

Les films environnementaux se multiplient aujourd’hui, mais ce documentaire sort du lot. En effet, les réalisateurs ont tenté d’aller au-delà des habituelles analyses, pour comprendre ce qui est à la racine de l’écologie, et comment elle se combine – avec difficulté – avec notre nature et notre culture.

Pour trouver des réponses à leurs questions (Pourquoi fermons-nous les yeux sur les problèmes écologiques ?, etc.), ils sont partis à la rencontre de personnalités comme le scientifique Stephen Hawking ou l’écrivaine Margaret Atwood, mais aussi de militants plus anonymes. Ils ont complété ce questionnement par l’analyse de notions telles que « civilisation » et « progrès » : peut-être ne sont-ils pas le sésame d’une vie meilleure que nous pensons ?

Les limites du film? Un goût un peu trop prononcé pour les belles images bien rodées : on aurait aimé un peu moins de plans grandioses et un peu plus de spontanéité. Une bonne idée mérite toutefois d’être relevée : faire de l’auteur du livre, Ronald Wright, le narrateur de l’histoire. Il se pose en fil conducteur intelligent, posant les bonnes questions et énonçant les vérités cachées.

« Survivre au progrès » est au programme d’un certain nombre de festivals français, comme le Festival Atmosphères dont Néoplanète était le partenaire cette année. La prochaine date ? Le 10 mai, lorsque le documentaire sera montré au Centre Culturel Canadien, à Paris.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=nHsIRYqThuw[/youtube]
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone