Sur la route des coopératives avec Benoît Parnaudeau

Militant du commerce équitable, le navigateur Benoît Parnaudeau se rend au Burkina Faso afin de tourner un documentaire sur les coopératives de production de beurre de karité.

Depuis 2003, « Ben » utilise la médiatisation liée aux courses au large à la voile pour faire passer des idées. En 2004, il offre le nom de son bateau à l’association Max Havelaar pour le Vendée-Globe. Depuis, il navigue pour des marques du commerce équitable comme Jardin BiO Equitable.

Aujourd’hui, le marin « solitaire et solidaire » trace une « Route des coopératives » : Il veut mettre en place une série de documentaires sur les produits de la filière équitable. Le pilote, un court-métrage sur la banane en Dominique, est déjà visible en ligne : www.ricochets17.com.

Fort de cette expérience, Benoît Parnaudeau décolle aujourd’hui pour le Burkina Faso accompagné d’une équipe vidéo et photo, l’association Ricochets 17 de La Rochelle. Leur projet a reçu le concours du groupe Léa Nature dans le cadre de sa politique de mécénat culturel, et de la Banque fédérale mutualiste.

Ils partent à Léo, petite ville du sud du Burkina Faso, où 3000 femmes se sont regroupées en coopérative afin d’exploiter le beurre de karité biologique et équitable. Le karité, base de l’alimentation dans le sud du Burkina-Faso en Afrique de l’Ouest, suscite un intérêt croissant de la part des entreprises de cosmétologie occidentales.

A travers des portraits intimistes, des dialogues, des scènes de vie, ce projet se veut une tribune pour ces femmes engagées dans l’économie sociale et solidaire. Il souhaite leur donner la parole librement, et nous permettre de voir le monde à travers leur regard.

Après la réalisation d’un premier documentaire de 13′ sur ce sujet, l’équipe se mettra en recherche d’une société de production.

Pour devenir partenaire, ou simplement suivre l’aventure : www.vplg.com

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone