La SPA retombe sur ses pattes

Natacha Harry - chien ©SPA40 000 chiens et chats abandonnés vous attendent ce week-end aux Journées Portes Ouvertes organisées ce week-end par la SPA. A cette occasion, redécouvrez l’interview de Natacha Harry (à lire dans le Néoplanète spécial Brésil). 

Vétérinaire, journaliste télé et radio, la présidente bénévole de l’association souhaite lui rendre ses lettres de noblesse en lançant un vaste programme de rénovation et de nouvelles implantations de refuges. 

 

 

Vous souhaitez faire peau neuve après ces 4 années de mise sous tutelle … ?

La SPA a beaucoup souffert de cette période d’administration judiciaire. C’est un passé douloureux pour notre association, ses 3000 bénévoles, ses adhérents et ses 600 salariés. Mais aujourd’hui, nous avons la volonté de la remettre au cœur de l’ensemble de nos actions et nous avons de nombreux projets avec un grand plan de rénovation de nos 56 refuges dont 20 d’entre eux dans les 3 ans à venir. Nous allons ouvrir une maison SPA à Ajaccio et à Valence. J’espère que ce n’est qu’un début. Nous avons aussi un grand projet en cours de réalisation en Normandie : un refuge de grande dimension pour accueillir des animaux comme des chevaux, des poneys et des ânes. Ainsi qu’une ‘maison de retraite’ pour les chiens et les chats de nos légataires, où ils pourront vivre comme dans une famille dans un cadre agréable en étant pris en charge par le personnel compétent de la SPA.

Vous lancez aussi un nouveau contrat pour les familles d’accueil ?

Il consiste à pouvoir proposer une vie nouvelle à ces quelque 700 animaux qui sont en échec d’adoption dans nos refuges, parfois pendant plusieurs années, pour une question d’âge, de maladie ou de physique disgracieux. Ce contrat va nous permettre de les placer dans des familles bénévoles qui deviennent familles d’accueil à vie. Elles vont s’engager à prendre soin de cet animal au sens affectif, jusqu’à sa mort, car l’animal reste propriété de la SPA, qui va continuer à subvenir à ses besoins, qu’il s’agisse de l’alimentation ou des frais médicaux.

PO_SPAOct2014_6N’y-a-t-il pas trop d’associations en France ?

Hélas non ! La souffrance animale est une réalité toujours présente. Chaque association joue son rôle en fonction de ses moyens et de ses implantations. L’avantage de la SPA est d’être présent sur l’ensemble du territoire national. Nos 56 refuses et à nos 12 dispensaires permettent d’offrir des soins à des animaux appartenant à des personnes ayant peu de moyens ou pas, comme des SDF. Et puis, la SPA a été créée en 1845. C’est la plus ancienne association de protection animale en France. Les associations de protection animale ne font que refléter une évolution de la société aujourd’hui. Elle va dans le sens d’une meilleure considération de l’animal.

Les abandons, les dons et les bénévoles sont-ils de plus en plus nombreux ?

Il y a malheureusement toujours autant d‘abandons qu’avant ! La France est le pays qui possède le plus d’animaux de compagnie en Europe (*) mais aussi le leader en termes d’abandons. La bonne nouvelle est que nous notons une hausse considérable des adoptions : + 8% en 2013 en comparaison à 2012 soit 2000 animaux de plus qui ont pu trouver une nouvelle famille. C’est un excellent résultat. L’année 2014 démarre encore mieux puisque nous sommes sur une tendance de +15%.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.