Soyons allumés, restons au courant

Le programme Legrand Electricity for all vise à réduire les inégalités énergétiques dans le monde de manière durable. Le projet, dévoilé aujourd’hui, propose un accès à l’électricité aux populations défavorisées ou exclues.

Legrand Yipin-Chine-prise-de-courantEn partenariat avec des associations ou des ONG comme Electriciens Sans Frontières (ESF), le groupe Legrand œuvre sur le terrain de manière durable. « Notre fil rouge, c’est l’accès à l’électricité et l’accès à l’eau auprès des populations défavorisées », rappelle Hervé Gouyet, président de l’ONG. « L’électricité est une composante essentielle du développement humain et social. Faire ses devoirs à la lampe torche ce n’est pas très pratique. Mais surtout, ça finit par coûter plus cher qu’une installation électrique. », Hervé Gouyet connaît bien le terrain.

energy_slide3Les populations que l’ONG rencontre ont cruellement besoin de cet apport. Au-delà de l’éclairage, l’électricité permet des meilleures conditions de vie, notamment dans les écoles ou dans les hôpitaux. « Avant, il nous fallait bloquer une lampe torche entre le cou et l’épaule pour pouvoir faire un accouchement la nuit…vous voyez comme c’est pénible« , témoigne un médecin de Matam, au Sénégal.

Fil conducteur

Legrand Inter auto efficacite energetiqueFaire le lien entre les zones urbaines équipées et les bidonvilles, c’est un des objectifs du projet. « Le but d’ESF, c’est aller là où les autres ne vont pas. » Surtout là où les habitants vivent de débrouilles et de bricolages, souvent nuisibles à leur sécurité et à leur bien-être. « La durabilité de nos projets est au cœur de nos préoccupations, conclut Hervé Pernat, directeur Développement durable chez Legrand. Il n’est pas question de venir équiper des villages entiers pour repartir aussitôt. »

L’action d’ESF et Legrand en quelques chiffres
Un partenariat durable depuis 2007.
Des interventions dans 20 pays. Plus de 70 projets.
780 000 personnes ont pu accéder à l’électricité, 24 villages sont en cours d’électrification dans le  nord du Laos.
2 500 Togolais, du village de Wonougba, pourront bientôt bénéficier d’installations électriques dans leur école.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Barbara Krief

Journaliste pour Le Plus de L'Obs, Barbara Krief continue d'écumer les festivals engagés pour Néoplanète. Retrouvez-la sur Twitter @KriefB.