Aidez un travailleur grâce au micro-crédit sur babyloan.org

Le micro-crédit, ça vous dit ? C’est l’un des outils les plus efficaces de lutte contre la pauvreté : vous prêtez un faible montant à une personne qui souhaite développer une activité mais qui ne peut emprunter aux banques. Avec le supplément de revenu généré, il lui est plus facile de travailler dans le respect de l’environnement.

Et si vous aidiez un travailleur à l’autre bout du monde ? Pour cela, pas besoin de vous ruiner, quelques dizaines d’euros suffisent. Sur babyloan.org, un site Internet de micro-crédit solidaire, 80% des prêts sont compris entre 20 € et 400 €. Dans les pays en voie de développement (Vietnam, Cambodge, Afrique…), ces sommes permettent aux micro-entrepreneurs de travailler dans de meilleures conditions et d’augmenter leurs revenus.

Au Vietnam, Mme Nguyen Thi Lan vendait des légumes au marché. Elle a emprunté auprès de SEDA, l’organisme local qui valide les demandes de micro-crédits, ce qui lui a permis d’acheter une cinquantaine de poules. Elle en a aujourd’hui 300 et vend les œufs et la viande.

Mme Hoang Thi Ky, elle, a pu augmenter sa production de nouilles de riz. Avec les excédents, elle peut désormais nourrir plus de cochons : elle en a d’ailleurs acheté cinq nouveaux ! Un second emprunt lui a même permis de bâtir une petite porcherie.

C’est à la SEDA (centre for Small enterprise development assistance), une organisation non gouvernementale vietnamienne, de contrôler le sérieux de ces projets et d’accompagner les emprunteurs au quotidien, à travers des visites de collecte des remboursements ou l’organisation de réunions mensuelles. Pour obtenir un prêt, un entrepreneur doit se regrouper avec quatre ou cinq personnes qui seront en mesure de rembourser à sa place si un problème se pose. Sur place, les institutions de micro-finance servent d’intermédiaire (distribution de l’argent, accompagnement du projet….).

De son côté, Babyloan garantit le remboursement des sommes versées et vous tient régulièrement informé sur l’avancée du projet que vous financez ; vous savez à quoi sert votre argent.

Les besoins sont immenses : la SEDA voudrait aider plus de 15 000 foyers par an mais ne peut en financer que 4 400, faute de capitaux. N’hésitez plus si un des projets proposés sur babyloan.org vous séduit, allez le soutenir pour aider un entrepreneur du Sud à grandir !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone