« SOS PLANET » : l’expo à visiter d’urgence

Il n’est jamais aisé d’entreprendre une exposition sur un sujet aussi vaste que les changements climatiques. Et pourtant, les équipes de Jacques Brouon et Jean-Christophe Hubert ont relevé le défi. Cela donne l’exposition « SOS PLANET», qui se déroule jusqu’en mai 2011 au sein même de la gare de Liège. Un exemple de sensibilisation d’une époustouflante beauté. Suivez le guide !

Quelles sont les réalités du changement climatique ? Concrètement, quelles sont les conséquences de la fonte des glaces polaires ? Les villages inondés, les tonnes de CO2 dans l’atmosphère, les ramassis de déchets… Il suffit de sortir du TGV en provenance de Paris et de monter un étage pour découvrir l’espace « SOS PLANET ». Organisée par les équipes de Cultures & Patrimoines et d’Europa 50, deux associations spécialisées dans la création et la production d’évènements en Belgique (« Made in Belgium », l’exposition Jacques Brel), l’exposition s’étend sur 6000m², un record ! Basée sur les rapports du GIEC (groupe d’experts intergouvernementaux sur l’évolution du climat), elle a été placée sous la direction scientifique de Jean-Pascal Van Ypersele, son vice-président.

Observer, s’alarmer, réfléchir et agir sont les maîtres mots de ce véritable parcours initiatique. Avec pour cela des moyens techniques pointus et des décors à faire pâlir de jalousie n’importe quel parc d’attraction. Les explications de Jean-Christophe Hubert, directeur artistique de cette exposition.

Jean Christophe Hubert – SOS PLANET en 4 parties


Dès le début de la visite, une phrase nous choque : « Si la Terre était née un 1er janvier, l’homme serait apparu le 31 décembre à 17h25 et aurait commencé à détraquer son environnement 57 secondes avant le début de l’autre année ». Une salle, meublée d’une longue vitrine de 200 mètres de long, retrace ensuite l’histoire de la Terre, du plus petit microbe au crâne du tyrannosaure géant. De quoi nous faire méditer sur la place de l’Homme dans l’évolution terrestre. A ce jour, plus de 70 000 visiteurs, dont 60 000 enfants, sont venus découvrir cet espace. Un public de jeunes donc, ce qui est essentiel aux yeux de Jean-Christophe Hubert. Pour les sensibiliser au mieux, ses équipes ont recrée un tunnel de glace dont les parois s’effritent, laissant un ours polaire dériver au fil d’un glaçon. Ils ont aussi matérialisé un lit de rivière asséchée où gît le cadavre d’une barque disloquée ou encore une ville au Bengladesh envahie par les eaux (reconstituées par une épaisse couche de résine transparente et luisante, d’un réalisme bluffant), où l’on passe entre deux maisons sur pilotis pour rejoindre la suite de l’expo. Trois salles qui s’enchaînent comme trois univers différents pour une réalité commune : les dérèglements climatiques sont une menace à tout point du globe. Un peu plus tôt, nous avions déjà découvert les modélisations d’une statue de l’île de Pâques ou encore de têtes réduites, symboles de civilisations aujourd’hui disparues. Tout est là… même les moyens techniques les plus modernes, comme par exemple la diffusion de films en 3D sans lunettes.


La devise de l’expo ? « Les changements climatiques ne sont pas une fatalité ». On découvre en fin de parcours un petit film en 3D (avec lunettes cette fois) : l’histoire d’une petite tortue et de ses rencontres successives avec les hommes. Tour à tour sauvée d’une horde de piranhas, mais mal traitée lors de ses visites sur les plages, cette petite tortue nous fait revivre ses rencontres les plus marquantes avec l’espèce humaine. Une touche légère, certes, mais pas dépourvue de morale. Les nombreux partenaires de cette exposition offrent aussi des ressources pédagogiques pour continuer l’engagement après la visite, comme le souligne Jean-Christophe Hubert.

Jean-christophe Hubert – partenaires de l’expo PAD

Alors, courrez vite à cette expo. Vous n’avez que jusqu’en mai 2011 pour en profiter.

Dates : 04/09 2010 > 01/05/ 2011
Ouvert tous les jours de 10h. à 19h. (Billetterie jusqu’à 18h.)
Mercredi nocturne jusqu’à 22h

Réservations : Horaire Call-Center
+32(0)4 / 224 49 38

Du lundi au vendredi : 9h à 17h

Samedi : 9h à 13h

Durée de l’exposition +/- 1h30

• Individuel : 9,00€
• 7 à 18 ans : 7,00€
• Senior (+60 ans) : 8,00€
• Groupes (min. 15 pers.) : 7,00€ (sur réservation)
• 0 à 6 ans : gratuit

Accessible aux personnes à mobilité réduite et trois chaises roulantes disponibles à l’accueil sur demande.

Découvrez aussi l’exposition BiodiverCITY, à Bruxelles – plus d’informations sur NEOPLANETE

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone