Santé : nos smartphones nous surveillent

smartphone, phovoir.comApologie aujourd’hui du smartphone qui serait presque un assistant médical à portée de main sans qu’on le sache vraiment !

Mon-smartphone-est-mon-medecin-

 

Version écrite de la chronique, collaboration: Nathalie Cayzac

Devenu incontournable, le smartphone nous rend bien des services avec des applications de plus en plus sophistiquées au point de devenir un vrai coach santé! Nombre de pas effectués dans la journée, de marches d’escalier grimpées, de calories brûlées, durée des cycles de sommeil, fréquence des battements cardiaques, et même comptage de brossage de dents ( et la liste n’est pas exhaustive !).

Toutes ces informations peuvent être enregistrées par de minuscules capteurs portatifs dissimulés dans des brassards, des montres ou des brosses à dents. Elles sont ensuite transmises automatiquement au smartphone par port USB ou par liaison sans fil, Bluetooth ou WI-FI. Par exemple la balance Withings, inventée par le français Eric Careel, permet de suivre son poids et sa masse corporelle, de mesurer le taux de dioxyde de carbone à la maison, et même de prendre son pouls (par les pieds c’est une balance, je vous le rappelle !)

A ce compte-là, on aurait vite fait de basculer dans l’hypocondrie !

Attention, ces applications ne remplacent pas le médecin, ne serait-ce que pour interpréter leurs mesures. Ainsi, pour le sommeil par exemple, les bracelets équipés de capteurs ne permettent pas d’établir un vrai diagnostic. Pourtant, le professeur Damien Léger y est assez favorable et explique dans le magazine « Votre Beauté » : « ils peuvent néanmoins livrer de précieuses indications sur l’évolution d’une insomnie ou sur l’efficacité d’un traitement… ». En tous cas, ces applis ont un tel succès que les Américains ont déclaré l’année 2013, année du « Quantified Self » ou année de la mesure de soi-même ! Mesure ou… démesure, that’s the question !

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce mardi 15 octobre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.