Le sida n’est pas mort

A l’occasion de l’édition 2013 du Sidaction, 20 chaînes de télévision et radios se mobilisent, du 5 au 7 avril.

©SidactionChaque année 34 millions de personnes dans le monde continuent de vivre avec le VIH.

« Le sida tue 1,7 million de personnes par an dans le monde et 8 millions de personnes n’ont toujours pas accès aux traitements contre le VIH » tient à rappeler l’organisation créée en 1994.

Ces trois jours de « mobilisation intense » en faveur de la lutte contre la maladie, ont vocation à sensibiliser la population à un fléau qui contamine 2,5 millions de nouvelles personnes chaque année.

Pour faire des dons, vous avez jusqu’au 18 avril pour appeler le 110.

50% des fonds collectés sont versés aux soins et à la recherche. L’autre moitié va à des programmes de prévention et d’aide aux malades, en France et dans 29 pays en développement.

72 heures de mobilisation générale

Au premier jour de l’édition 2013, le Sidaction espère que les donateurs « renouvelleront leur générosité ».

4 millions d’euros ont été collecté l’année dernière. A plusieurs on est plus fort; de nouvelles chaînes de télévision dont D17, D8 et 6 ter rejoignent le Sidaction cette année. L’ensemble des chaînes des groupes TF1, France Télévisions, M6, Arte, Canal+, Radio France, Europe 1 et RTL confirment leur engagement et mobiliseront leurs antennes les trois prochains jours.

La France est concernée

wikicommons ;« Nous n’en avons pas fini avec le sida! Ces 3 jours seront l’occasion de rappeler que les avancées sont bien réelles, mais que rien ne nous autorise à prédire la fin du sida dans un avenir proche » ont affirmé, dans communiqué, Pierre Bergé et Line Renaud, vice-présidente de Sidaction.

La France n’est pas épargnée, entre 15 000 et 30 000 personnes sont porteuses du VIH sans le savoir tandis que 6 100 ont appris leur séropositivité en 2011, selon les données de l’Institut de veille sanitaire (INVS).  Les dons sont recueillis par téléphone au numéro gratuit 110, par SMS en tapant DON au 33 000, internet sur www.sidaction.org et par courrier à l’adresse suivante: Sidaction, 228 rue du Faubourg Saint-Martin, 75010 Paris.

Retrouvez en page 2 pourquoi Pierre Bergé a fait polémique à la vieille de l’édition 2013 du Sidaction.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Barbara Krief

Journaliste pour Le Plus de L'Obs, Barbara Krief continue d'écumer les festivals engagés pour Néoplanète. Retrouvez-la sur Twitter @KriefB.