Une semaine à l’école pour s’interroger sur l’information

La semaine de la presse à l’école, c’est du 25 au 30 mars. Organisée par le CLEMI (le centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information), c’est une semaine où les écoles ouvrent leurs portes à la presse et aux médias. Votre enfant aura peut-être l’occasion d’y participer par le biais de son établissement. Mais savez-vous en quoi consiste cette semaine ? Néoplanète partenaire de l’évènement, vous l’explique en vous présentant les dix points forts de cette 24ème édition.

1°/ La semaine de la presse c’est faire comprendre aux élèves le système des médias pour leur former un jugement critique et développer leur goût pour l’actualité.

2°/ Thème fort de cette nouvelle semaine : s’interroger sur la place des images dans les médias. Détentrice d’un grand pouvoir, une image est-elle plus puissante que mille mots ?

3°/ Une semaine durant laquelle un large panel de 690 titres sera proposé aux élèves.

4°/ Ce qui représente 1 215 000 exemplaires de journaux offerts.

5°/ 13 375 établissements scolaires seront partenaires.

6°/ 230 000 enseignants seront présents et 3 500 000 élèves de la maternelle aux classes préparatoires sont attendus avec plus de 5 000 rencontres entre étudiants et journalistes.

7°/ Présent dans les 500 écoles françaises qui se trouvent à l’étranger, le CLEMI se déplace dans 129 pays.

8°/ Le concours d’écriture journalistique « L’Equipe Junior » propose de rédiger un vrai journal sportif à des enfants de CM1 jusqu’en 5ème.

9°/ Vendredi 22 mars, à l’École nationale supérieure Louis-Lumière (La Plaine Saint-Denis), rencontre entre lycéens et journalistes sur le rôle et la place des femmes dans l’information.

10°/ Cette semaine, c’est aussi des expositions itinérantes. « La Presse à la Une. De la Gazette à Internet » retrace la presse écrite en France, de la Révolution jusqu’à l’air numérique.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Après obtention d'une Licence de Psychologie et actuellement en Master de Journalisme à l'Institut Supérieur de Formation au Journalisme (ISFJ), Néoplanète lui a ouvert ses portes pour son premier stage dans le métier. Transmission de l'information, analyse de l'actualité et rédaction d'articles pour le magasine et son site internet sont devenu son quotidien durant quelques mois, le tout sur fond green bien sur.