Le plus grand bateau photovoltaïque arrive sur la Seine

GetInlineC’est une première ! Après cinq mois sur l’eau, le plus grand bateau photovoltaïque du monde s’amarre aujourd’hui à Paris, dès 14h30, au Quai de Javel dans le 15ème arrondissement.

 

 

 

Le-plus-grand-bateau-photovoltaique-du-monde-124308147

Cet engin, aux airs futuriste, en est à sa deuxième traversée mondiale. L’année dernière déjà, PlanetSolar – c’est le nom du navire – a réalisé un tour du monde et ce uniquement grâce à l’énergie solaire. Au total le bateau a visité 28 pays, réalisé 52 escales, traversé 3 océans et 11 mers. Tout ça, sans consommer 1 seul litre de fuel et avec 537 m2 de panneaux solaires !

Plus fort que les nuages

Gérard d’Aboville, célèbre navigateur connu pour être le premier homme à avoir traversé l’océan Atlantic à la rame, est le capitaine de ce bateau d’un nouveau genre. Il confie que ce n’est pas toujours simple : « Le plus dur est de choisir une route et de gérer l’énergie que l’on a à bord. » Avec 9 tonnes de batterie sur le navire, le bateau possède une autonomie de 72 heures. La vitesse est de l’ordre de 5 kilomètres par heure. Le bateau pourrait aller jusqu’à deux fois plus vite, mais les batteries s’épuiseraient vite.

Solaire, pourquoi faire ?

Il est extrêmement encourageant de constater que l’énergie solaire est capable d’autant. Uniquement grâce au soleil, un bateau peut faire le tour du monde. Mais si en 2012, l’objectif était de prouver cette capacité, aujourd’hui, PlanetSolar s’aventure en mer pour des raisons scientifiques. Navigateurs et chercheurs ont embarqué à La Ciotat le 8 avril dernier, pour prendre des mesures et rendre compte du réchauffement climatique. Pour être plus précis, c’est le Gulf Stream – ce courant océanique connu pour faire la pluie et le beau temps – qui a intéressé les scientifiques. Et comme le dit si bien Gérard d’Aboville : « Mon énergie n’est pas éternellement renouvelable, alors je me fais aider par le soleil« .

Une exposition à l’Orangerie

A l’occasion de l’arrivée du bateau sur la Seine, PlanetSolar et l’Université de Genève (UNIGE) présenteront jeudi prochain une exposition sur l’épopée scientifique « PlanetSolar DeepWater ». Les travaux présentés, seront installés dans les serres de l’Orangerie du Parc André Citroën à Paris, le jeudi 12 septembre de 14H à 17H. Rencontre avec l’équipage et les scientifiques, animations et remise de posters, sont prévus.

La chronique « Environnement » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce mardi 10 septembre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Barbara Krief

Journaliste pour Le Plus de L'Obs, Barbara Krief continue d'écumer les festivals engagés pour Néoplanète. Retrouvez-la sur Twitter @KriefB.