Ségolène Royal retrouve l’Ecologie et devra mener la transition énergétique

crédit photo WikipediaMinistre de l’Environnement il y a 22 ans, Ségolène Royal a retrouvé ce 2 avril un ministère de l’Ecologie élargi au Développement durable et à la Transition énergétique, devenant du même coup numéro 3 du gouvernement de Manuel Valls.

Ministre pour la quatrième fois, vice-présidente de la Banque publique d’investissement (BPI), elle prend la tête d’un ministère qui se trouve au cœur de grands enjeux et de dossiers délicats. Celui de la transition énergétique devrait se concrétiser d’ici à la fin de l’année par une loi dont l’adoption a été plusieurs fois repoussée. Le gouvernement Ayraud s’est illustré par une politique environnementale plutôt incohérente avec des avancées (loi sur la biodiversité, par exemple) souvent compensées par des reculs sous la pression des lobbys, surtout dans les domaines énergétique et agricole. Si la transition écologique risque d’aboutir à une loi, la transition écologique annoncée au titre de « l’excellence environnementale » ne semble plus à l’ordre du jour.

L’ancienne compagne de François Hollande et candidate malheureuse à l’élection présidentielle de 2007, avait été nommée au ministère de l’Environnement du gouvernement de Pierre Bérégovoy le 2 avril 1992, il y a donc 22 ans jour pour jour.

Lors de son passage à l’Environnement (1992-1993), Ségolène Royal a porté les dossiers de la gestion des déchets (loi sur le traitement et le recyclage des déchets), des nuisances sonores (loi de lutte contre le bruit) et de l’organisation nationale et régionale de la gestion de l’eau. Enfin, elle fera voter une loi sur la « reconquête des paysages ».

A la tête de la région Poitou-Charentes depuis 2004, elle a pu mettre en œuvre ses idées sur l’écologie et les énergies renouvelables, solaire en particulier.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yves Leers

Journaliste spécialisé dans les questions d’environnement (AFP), conseil en développement durable (L’Atelier du climat), ex responsable de la communication et de l’information de l’ADEME.