Scoutisme : un choix vert pour vos enfants

L’association des Scouts et Guides de France vient de faire réaliser son Bilan Carbone. Le résultat ? Les scouts sont moins gourmands que la moyenne des citoyens. Une bonne alternative aux colonies classiques : des vacances écologiques, à un prix bien plus attractif.

Le Breuil 2008

Jambville 2008Un bilan carbone exemplaire

L’agence Carbone 4 a mesuré l’ensemble des dépenses en carbone liées à l’activité des 67 000 scouts et guides de France : transport, alimentation, gestion des déchets, etc.. Elle en tiré de nobles conclusions :
– Un scout consomme trois fois moins d’énergie qu’un citoyen français : 8 kg d’équivalent CO2 par journée d’activité pour un scout, contre 24 kg en moyenne pour un citoyen français.
– Au total, l’Association consomme 13 000 tonnes d’équivalent CO2 par an.
– Les camps représentent 60 % des émissions de gaz à effet de serre de l’Association.
– Les postes de dépense les plus importants sont : le transport (55 %), dont près de la moitié dû aux trajets en avion lors des projets de solidarité internationale et l’alimentation (20 %), surtout pendant les camps.

Jambville 2008Afin de réduire ces postes, des actions sont déjà mises en place dans les camps d’été. Elles s’amplifieront au fil du temps. L’objectif de l’association, à terme, est de faire du train le mode de transport de 50 % des camps en France, contre 20 % aujourd’hui (par exemple, pour les camps à l’étranger, substituer le train de nuit à l’avion pour les distances de moins de 3000km), mais également d’intégrer le coût énergétique comme une donnée incontournable du projet pédagogique du camp, « Habiter autrement la planète », de remplacer boites de conserves par des légumes et fruits frais, etc.

Jambville 2008

L’ensemble de ces mesures permettra à terme une réduction de 11 % des dépenses énergétiques de l’Association, soit 1 400 tonnes équivalent CO2.

Et en plus, c’est moins cher !

Le camp d’été scout, c’est plus vert. Mais c’est aussi moins cher que la colo. Deux semaines de vacances vous reviendront à moins de 300 €. Grâce au bénévolat des chefs et des cheftaines, le scoutisme est un loisir peu coûteux. Vie dans la nature, sports, jeux, veillées, constructions, nuits sous la tente… pas besoin de moyens importants pour réussir un camp.

Pour les plus téméraires

Depuis 30 ans, les scouts sont également au cœur du dispositif  de Lutte contre les Feux de forêt. En Provence, ils sont des centaines de scouts de 14 à 17 ans qui se relaient tout au long de l’été pour assurer la surveillance des massifs forestiers. Les jeunes sont formés par les pompiers et la protection civile.

Infos et inscriptions sur www.scoutsetguides.fr

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Tout juste diplômée en lettres et communication, Alexandrine fait ses débuts de journaliste au sein de la rédaction de NEOPLANETE. Elle s'occupe aujourd'hui principalement du contenu du site internet.