Humour :

Scoot un jour, scoot toujours !

Trois excellents articles miraculeusement parus lors du nouveau pic de pollution ont ouvert la Boîte de Pandore de l’un des secrets les mieux gardés de notre époque : la pollution urbaine est bien le résultat coupable du mariage du « râle des champs avec le râle des villes ».

Grenouille en scooter

La fertilisation notamment chimique des champs combinée aux NOx des moteurs thermiques donne en effet naissance à d’affreux Gremlins hyper agressifs, invisibles, qui rongent alvéoles pulmonaires, gorges, monuments et façades dans une frénésie incontrôlable et incontrôlée depuis trop d’années…  Gremlins

Bon, ça c’est fait, et c’est écrit. Un immense merci à nos courageux lanceurs d’alerte ! Mais malgré ce magnifique décryptage des pics de pollution à répétition, la situation du véhicule électrique urbain n’est pas pour autant brillante. Alors que tout le monde s’accorde à dire qu’électrique ou hybride, c’est ZE solution !!! – sauf bien sûr quelques Bronchosaures vieillissants qui ne se rendent même plus compte qu’ils sont désépoqués avec leur diesel

Pour découvrir les améliorations des prix des véhicules électriques ainsi que les futures innovations, consultez la page 32 de Néoplanète n° 43 !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone