Scolarest, le programme anti-déchets pro-cantines

scolarest credit scolarestLa dernière zone de vacances est rentrée ce matin. Un programme d’alerte contre le gaspillage alimentaire reprend du service dans les écoles de France.

ENV 12 05

 

 

 

Version écrite de la chronique, collaboration Nathalie Cayzac

Scolarest, une marque gérée par le groupe Compass France, est l’un des leaders de la restauration collective dans les cantines scolaires en France : 600 cantines sont concernées et 250 ont suivi Scolarest dans son programme nutritionnel et de prévention mis en place en avril lors de la Semaine du Développement Durable à l’occasion de l’Année européenne contre le gaspillage alimentaire. Nous avions déjà parlé d’initiatives isolées et bienvenues contre le gaspillage alimentaire dans quelques cantines… L’intérêt de cette opération c’est qu’elle se situe à grande échelle et qu’elle se poursuivra jusqu’à la fin de l’année scolaire.

Concrètement, cela se passe comment pour nos enfants ?

« C’est bon pour nous », le concept de Scolarest s’articule autour de 3 volets : « c’est bon pour le goût » grâce à des recettes variées en fonction de la saison qui privilégient des produits bio ; « c’est bon pour la santé » grâce à un système de couleurs visant à aider à composer un plateau équilibré et enfin « c’est bon pour la planète » avec des tables de tri des déchets mises à disposition et une incitation aux bons gestes grâce à des balances qui « mesurent » les restes…

Les enfants comprennent la démarche

Une centaine de diététiciens sont mis à contribution et font le tour des écoles partenaires pour les informer; des enfants « leaders » sont désignés pour guider leurs camarades; de grandes affiches colorées sont placardées aux abords des lieux de restauration ; les aliments et en particulier les légumes sont proposés sous des formes séduisantes, par exemple des flans de légumes sans « bouts » ou des émulsions de courgettes au basilic ; une façon maligne de faire valoir le goût au détriment de la consistance qui les rebute souvent… Le résultat est sans appel, la 1ère semaine, on a pu constater 13% de déchets en moins par plateau et la seconde seulement 5% l’équivalent d’une tranche de pain…. Un vrai succès pour cette opération !

La chronique « Quelle Époque Éthique » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée lundi 12 mai mai 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Quelle Époque Éthique », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.