Sauvons les bananes !

BananasUne nouvelle un peu triste, la banane est malade… et ce n’est pas nouveau.

Sauvons-les-bananes-

Version écrite de la chronique

Depuis 20 ans la banane subit les méfaits de la maladie de Panama. Un champignon qui infecte les sols et détruit les bananiers. Problème : nous ne savons pas comment arrêter cette maladie qui met en péril le destin de la banane. Heureusement, ce fléau qui menace la production du fruit, n’a pas atteint les pays d’Amérique du Sud qui l’exportent en masse. Ouf ! car les Français sont de très gros consommateurs de bananes.

A la rescousse, une idée pour le moins originale…

Le cabinet d’architecture parisien SOA a imaginé il y a 2 ans une serre remplie de bananiers en plein sur les Champs Elysées ! 1290 mètres carrés où circuleraient des centaines de bananiers sur des tapis roulants déplacés en fonction de leur besoin de lumière. En plus de participer à la sauvegarde des bananes la serre permettrait de cultiver des espèces que l’on ne peut pas importer. Les bananes naines par exemple. Anecdote rigolote, les lampes de croissance de la serre permettraient d’éclairer la rue et ainsi de dire adieu aux vieux lampadaires.

Cette serre ne pourra pas alimenter toute la France en bananes !

Ces bananes ne seraient sans doute pas destinées à la consommation. Leur prix serait beaucoup trop élevé étant donné la petite quantité produite. Mais nous pourrions nous en servir dans l’élaboration de produits thérapeutiques grâce à l’essence du fruit. Une solution écologique qui suit la philosophie du locavorisme en favorisant la consommation des fruits et légumes qui poussent à proximité de nos habitations. Nous allons tous manger nos bananes différemment maintenant !

La chronique « Environnement » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce mardi 5 novembre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.