Sandrine Segovia-Kueny : 100 médecins pour la planète

Si la planète est en mauvaise santé, il en est de même pour ses pauvres habitants…
En vue du prochain sommet des Nations Unies sur le climat, qui aura lieu à Copenhague du 7 au 18 décembre 2009, l’Association Santé Evironnement France lance l’opération «100 médecins pour la planète», une série d’interviews qui tente de faire le lien entre santé et réchauffement climatique.

Doctor and Child
Creative Commons License photo credit: dmason

Dès le 10 septembre et jusqu’à la clôture du sommet de Copenhague, le Dr Sandrine Segovia-Kueny, déléguée générale de l’ASEF en région Ile-de-France et déjà chroniqueuse régulière sur NEO WEB RADIO, interrogera chaque jour un médecin qui donnera son point de vue par rapport aux changements climatiques et apportera un éclairage scientifique sur les solutions et les précautions à prendre pour sauvegarder notre santé comme notre planète.

L’opération a pour but de sensibiliser un maximum de personnes aux problématiques liées à la santé, qui sera présentée comme un enjeu majeur du réchauffement planétaire lors du sommet de Copenhague.

La première interview sera celle du Dr Patrice Halimi, qui se montre particulièrement inquiet pour les populations les plus vulnérables:

« On le sait, le changement climatique va engendrer des périodes de canicules plus nombreuses et plus fortes. Les personnes âgées et les enfants les plus défavorisées seront touchés de plein fouet. Le chirurgien-pédiatre que je suis ne peut être que particulièrement soucieux de ces populations. Cette injustice m’est intolérable, d’autant plus que pour les plus pauvres la question de l’accès à l’eau viendra s’ajouter à cette problématique. »

Cette série de 100 portraits sera diffusée à la une du nouveau site interne de l’ASEF – www.asef-asso.fr –  qui sera officiellement lancé jeudi.

Retrouvez la chronique Eco-Santé de Sandrine Segovia-Kueny tous les mardis sur NEO WEB RADIO !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Tout juste diplômée en lettres et communication, Alexandrine fait ses débuts de journaliste au sein de la rédaction de NEOPLANETE. Elle s'occupe aujourd'hui principalement du contenu du site internet.