Salon Maison & Objet : les nouveautés éthiques

Le dernier salon Maison & Objet s’est déroulé du 22 au 26 janvier dernier. Visite guidée des objets déco les plus écologiques… et chics.

Coup de bambou !

Ekobo sort en ce début d’année de nouveaux plateaux rectangulaires en bambou.

Leurs atouts ? Leurs couleurs acidulées : tomate, mandarine, prune, lagon, citron vert…

Ils se déclinent en deux tailles. Dotés d’un vernis alimentaires, ils peuvent servir de plateaux-repas pour des soirées DVD.

A partir de 17 €. www.ekobo.org

De bio tissus

L’atelier de la tisseuse Perrine Rousseau est niché au cœur du quartier populaire du 18ème arrondissement de Paris. Depuis trois ans, cette créatrice originaire du Berry utilise uniquement des fibres cultivées sans engrais chimique ni pesticides.

« L’industrie textile est très polluante : je me devais d’adapter mon travail aux besoins de notre époque et à mes convictions écologiques, explique la jeune femme. Je propose des tissus au mètre et je réalise également du sur-mesure pour des commandes. » Des pièces uniques s’adressant principalement à une clientèle haut de gamme.

Sa collection 2010 propose des créations en lin, notamment des voilages, et en lainage dans des tons naturels.  En photo, plusieurs tissus artisanaux : lin bio, laine bio, coton bio. De 89 € à 129 €. www.perrinerousseau.com

Une maison 100% lin

La vedette du dernier salon Maison & Objet ? Le lin ! En parcourant les allées, il était en effet impossible de passer à côté de l’installation en forme d’abri entièrement constituée de fibres de lin teillées.

Réalisée par des agriculteurs normands d’après une conception du designer François Azambourg, cette maison de 25 m², mesurant 5 mètres de haut et pesant 500 kg, présentait les utilisations les plus innovantes du lin, des arts de la table au linge en passant par les tissus d’ameublement.

« Cette matrice lin a permis de mettre en scène une centaine de produits, se réjouit Marie Demaegdt chef de projet création et innovation a la Confédération Européenne du Lin et du Chanvre (CELC). Nous avons voulu montrer la naturalité et la sensualité de cette fibre respectueuse de l’environnement, mais aussi valoriser le savoir-faire de toute la filière lin. » www.mastersoflinen.com

Cap sur l’Afrique

Apres 10 ans passés au Zimbabwe, Laurent Picherit a décidé de rentrer en Europe pour promouvoir l’artisanat de ce pays Africain dans le respect des règles du commerce équitable. Parmi les nouveautés de Terre sauvage, coup de cœur pour l’écureuil et le tabouret en forme de champignon réalisés à partir de métal recyclé. Ces objets sont réalisés à partir de vieux fut issus de l’industrie pétrolière, ou de la banque alimentaire mondiale.

Ecureuil : 35 €. Tabouret Champignon : 45 €. Infos : terresauvage@wanadoo.fr

Parmi les autres marques écolo-friendly, citons :
Equité (accessoires mode&deco)
Karawan (bien-etre&deco)
L’indochineur (accessoires mode&deco)
Niarela (créations textiles)
Mahatsara, As’art et Compagnie du Commerce Equitable (objets fabriqués en Afrique)
Muskhane (qui signifie « sourire » en népalais) propose des tapis, coussins, et accessoires de déco en feutre (sa matière de prédilection) et en laine bouillie.

Sans oublier la bible de la déco écolo : « 1000 nouveaux designs écologiques », Rebecca Proctor, édition du Chêne, 29,90 €.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone