Salon de l’Agriculture : on a testé 5 aliments insolites

Difficile de faire le tri parmi la masse de produits à goûter au Salon de l’Agriculture. On a repéré pour vous cinq produits culinaires naturels et/ou biologiques, mais toujours originaux. De quoi réveiller vos papilles…

A tartiner sans modération

Enfin une bonne raison de refermer le pot de Nutella ! Coup de cœur pour Nuciola, une pâte à tartiner du terroir fabriquée avec 34 % de noisettes corses de Cervione et sans huile de palme. Forcément, la comparaison avec le Nutella de Ferrero, composé, lui, de seulement 13% de noisettes et d’« huile végétale » (appellation cachant l’utilisation d’huile de palme), est tentante. Bilan : une pâte plus épaisse et goûteuse pour laquelle on craque sans hésiter. En plus d’être labellisée Fairtrade, ce qui garantit que le cacao et le sucre de canne soient issus du commerce équitable, Nuciola permet de réhabiliter les noiseraies de Corse.

Seul hic : le prix. Comptez 4,90€ pour un pot de 200g contre près de 3€ pour 400g de Nutella. Vous le trouverez également en pot de 3kg. Nuciola est distribué dans les magasins de spécialités corses et via internet sur le site http://www.atelierdelanoisette.com

A la votre !

Elle pétille sans trop faire tourner la tête. A 6°, la bière ambrée bio au miel du maquis que propose Paul-François Maestracci est idéalement sucrée et laisse un mélange de réglisse, caramel, fruits murs en bouche. Refermentée en bouteille et transformée en Corse, la bière est composée de malt, de miel AOP du maquis et de houblon bio. Les levures de fermentation sont sans OGM. Après avoir lancé le wishky corse, Paul-François Maestracci s’attaque aux bières biologiques avec la marque Ribella et ses deux arômes : miel du macquis et marc de muscat (5°).

Pour la bouteille de 75 cl de la bière au miel du maquis, comptez 6,25€, et 5.95€ pour celle au muscat (75 cl). Achat en ligne sur http://www.paniercorse.com/

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Gourmand
Son nom peut faire rire, mais le sirop bio de gratte cul est bon ! Fruit de l’églantier, le cynorrhodon est appelé familièrement « gratte-cul » car il fournit le poil à gratter. Les sirops biologiques Heliofé se présentent sous la forme de bouteilles de 50 cl vendus autour de 5€. Niveau goût, le sirop est fleuri et se rapproche des saveurs des fruits rouges. Vous pourrez l’utiliser froid, comme un sirop traditionnel, ou chaud en tisane. Pour encore plus d’originalité, vous pouvez aussi découvrir d’autres goûts de plantes : sapin, orties, gentiane, acacia ou thym citronné !

Disponible majoritairement en Alsace dans certains Biocoop, Satoriz et La Vie Claire. Pour plus de renseignements : contact@heliofe.com

Ca croustille…

Encore un excellent moyen de stopper votre consommation d’huile de palme : les chips bio BCBG de La Ducale. Cette entreprise artisanale, fondée en 2002 par Henri Avon, s’est investie l’année dernière dans le biologique, à la demande de ses clients. Fabriquées à partir de pommes de terre et d’huile de tournesol oléique issues de l’agriculture biologique, ces chips sont natures, simplement agrémentées de sel marin de Camargue. Labellisées « Sud de France », les recettes sont issues du terroir du midi. Petit bémol : la rédaction de NEOPLANETE les a trouvés trop peu salées et même un peu grasses ! Vous retrouverez ces chips dans les enseignes de grande distribution du Sud Est de la France à 2€ les 125 grammes.

Plus d’infos : http://www.chips-artisanales.fr

Cèdera, cèdera pas

Il ressemble à un énorme citron. Sa forme est irrégulière, sa peau épaisse et rugueuse. Le cédrat. Kesako ? C’est un fruit dont le goût se rapproche d’un mélange orange-citron. A tester pour les amateurs d’agrumes ! Original, frais et assez doux, le cédrat est encore cultivé dans quelques vergers corses et est surtout employé en confiserie, pâtisserie et parfumerie. Au Salon, vous le trouverez transformé en confiture sur le stand de la famille Vincensini (7.2 – B32). Depuis 1993, l’entreprise implantée à San Lurenzu, petit village au cœur de la montagne corse, s’engage dans la fabrication de produits bio.

Distribué dans les distributeurs bio tels Biocoop ou Naturalia et bientôt via internet, la confiture se vend entre 3,50€ et 4€ le pot. Plus d’infos : http://www.vincensini.fr/

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone