Salon de l’agriculture 2012 : nos trois coups de cœur

Nous avons déniché trois stands originaux en nous baladant dans les allées du Salon de l’agriculture 2012. Au programme, de quoi régaler vos papilles et des chaussettes de la ferme.

Des pommes pour les Restos du cœur

Les producteurs de la pomme Ariane ont promis de donner 5 tonnes de ce fruit juteux et sucré aux Restaurants du cœur, moyennant 10 000 signatures. Pour cela ils ont donc besoin de votre aide. Signez un poster géant, et hop ce sont trois pommes de plus dans l’escarcelle des Restos du cœur. Le défi a de bonnes chances d’être relevé : mardi dernier, trois quart des signatures avaient déjà été recueillies. Parmi elles, il y a trois griffes célèbres : celle des candidats à l’élection présidentielle, Corinne Lepage et François Hollande (ci-dessous), et celle de François Fillon.

La pomme Ariane est née en France après 20 années de recherche. Obtenue par croisement naturel, cette pomme est résistante à la principale maladie du pommier, la tavelure, qui en noircit les feuilles et la peau des pommes. Cela permet donc de réduire les interventions phytosanitaires sur les vergers. La pomme Ariane est uniquement produite en France, dans le Val de Loire, le Sud Ouest et en Provence.

A découvrir au Pavillon 2 – Pomme-ariane.com

 

Du roquefort maison

Savourez du roquefort 100% artisanal, constitué uniquement d’ingrédients naturels. Le maître artisan fromager Carles fabrique lui-même sa pénicilline (Penicillium roqueforti), responsable de la moisissure particulièrement savoureuse de ce fromage, alors que la plupart de ses confrères l’achètent toute faite. La pénicilline du roquefort Carles est mise à développer dans des caves. Elle prend naissance au cœur de miches de pain fabriquées elles aussi artisanalement. Les fromages sont ensuite brassés et moulés à la main.

A découvrir au Pavillon 7.1 – Roquefort-carles.com

 

Des chaussettes du Tarn

Affichez votre amour pour les animaux d’élevage et les légumes en portant les mi- chaussettes de la Ferme, en 80% coton peigné longues fibres, 19% polyamide et 1% lycra. Vous avez le choix entre un motif de vache, mouton, cochon, chèvre, radis, poireau ou carotte. Ces chaussettes sont tricotées par Missegle, une entreprise familiale près de Castres (Tarn) fondée en 1983. Elles peuvent être lavées en machine à 30°C.

Les chaussettes ne sont toutefois pas françaises à 100%. « La France n’a jamais été un pays producteur de fibres. Il y a donc une réflexion en cours au niveau de l’industrie textile afin de savoir où placer le curseur pour un futur label Fabriqué en France » nous a expliqué Myriam Joly, responsable de Missegle. Le démantèlement total des quotas textiles vers les marchés occidentaux en 2005 a accéléré la baisse du nombre de fabricants de fibres textiles en France, et favorisé les importations chinoises. Myriam Joly traite toutefois avec ses proches voisins italiens ou espagnols, qui au final sont moins loin de son atelier que le nord de la France. Merci l’Europe !

A découvrir au Pavillon 1 – Missegle.com

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone