Royaume-Uni : les enfants à l’école de l’agriculture bio

Lu sur reportersdespoirs.org avec nos remerciements.

Au Devon (Royaume-Uni), en tête du classement des régions productrices de fruits et légumes biologiques, un enfant sur six a un excès de poids. C’est pourquoi, dans le cadre du programme Rafael (Renaissance d’une alimentation naturelle et des liens économiques) lancé en 2005 par l’Union européenne, le Conseil du comté du Devon a appuyé la création de filières courtes pour fournir aux cantines d’écoles des produits frais locaux et issus de l’agriculture biologique. 14 écoles et 100 producteurs ont participé au projet entre 2005 et 2008.

La « malbouffe » frappe aussi au pays du Bio
Dans les écoles primaires du comté du Devon, un enfant sur six (parmi ceux scolarisés en école primaire) a un excès de poids (source : Devon public care trust, 2007). Avec ses 24 395 hectares de terres cultivées certifiées biologiques, le Devon est pourtant la région du Royaume-Uni qui compte le plus grand nombre de producteurs bio : 464 agriculteurs certifiés (source : Département de l’environnement, de l’alimentation et des affaires rurales : Defra, 2007). L’objectif du Conseil du comté est donc d’approvisionner les cantines scolaires d’aliments issus de l’agriculture locale et biologique.

Rapeseedfields forever!
Creative Commons License photo credit: swisscan

Des filières courtes pour fournir les cantines
Dans le cadre du programme Rafael, le projet est lancé en 2005 et est mené dans sept écoles du comté (4392 écoliers concernés), dont certaines ont abandonné le service public d’approvisionnement des cantines et trouvent elles-mêmes leurs propres fournisseurs. Appuyé par la Soil Association, les responsables du programme ont conçu un « Fresh start menu », composé de produits locaux et de saison autour duquel plusieurs activités sont organisées pour favoriser la création de filières courtes et sensibiliser les publics et les acteurs concernés (enfants, familles, producteurs, fournisseurs). Au programme, pour les enfants : visites de fermes, ateliers pratiques de cuisine, concours pour élaborer un nouveau menu « bio », etc. Pour les parents, l’opération « Grab a bag » (“Prenez un sac”) : elle permet aux parents dont les enfants fréquentent les écoles des quartiers défavorisés d’acheter, à la sortie de l’école, des paniers de légumes locaux au prix symbolique d’une livre sterling (les paniers sont proposés à prix bas par les agriculteurs qui y voient une occasion de promouvoir leurs produits). Enfin, pour les professionnels, des rencontres entre les cuisiniers des cantines ont lieu et deux événements « Faire affaire avec le Conseil » sont organisés pour faire connaître aux producteurs locaux les opportunités de devenir fournisseurs des produits du « Fresh start menu ».
Le coût prévisionnel de ce programme est de 2,7 M€. 128 896 € sont assurés conjointement par le Conseil du comté du Devon et la Soil Association et le reste, par l’Union européenne.

Buds
Creative Commons License photo credit: Red Label

14 écoles ont adopté le « Fresh start menu »
Au départ, sept écoles ont adopté le « Fresh start menu ». En 2007, devant le succès de l’initiative, le Conseil du Devon étend ce dispositif à sept autres écoles du sud de la région. Pour fournir les produits frais et de saison requis par le menu, 100 entreprises et producteurs locaux ont répondu à l’appel du Conseil de comté pour la création de filières courtes dédiées.

Partenaires : Soil Association

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone