Rome : la dolce vita

 

Véritable musée à ciel ouvert, la Ville éternelle traverse toutes les époques. Mélange d’art et de culture, de gastronomie et de verdure, elle reste la capitale de la douceur de vivre. Cinq bonnes raisons d’y aller. Suite de l’article publié dans Néoplanète N°42.

wikipedia

Voici comme promis le musée du Vatican, le quartier de Trastevere, 
et les bons plans de Néoplanète

Le quartier de Trastevere

C’est le quartier branché de la capitale. Des petites ruelles pavées aux maisons colorées de pastels ocre et jaune, des gelaterias aux glaces artisanales, des trattorias à la cuisine traditionnelle, des petits cafés aux terrasses sous tonnelle, le quartier est niché dans une boucle du Tibre, au sud de la ville. Essentiellement piéton, le Trastevere est le repaire des artistes qui se retrouvent sur la place de l’église Sainte-Marie, autour de sa fontaine et dans les cafés qui la bordent. Chic et authentique.

Le Musée du Vatican

wikipedia

Derrière la place Saint-Pierre et la basilique, on y accède en métro par la station Ottaviano. Onze musées, cinq galeries et pas moins de 1400 œuvres des plus grands peintres italiens, du Moyen Âge au XIXe siècle : Le Perugin, Titien, Raphaël, Caravage, Léonard de Vinci… La taille de certains tableaux est impressionnante et les couleurs donnent le tournis. Bien évidemment, le point d’orgue du musée, c’est la visite de la chapelle Sixtine et son plafond signé par Michel Ange. Notre conseil : réservez votre billet sur Internet, présentez-vous à l’ouverture du musée et allez directement vers la chapelle pour conserver un peu de solennité, indispensable pour apprécier le lieu. Vous éviterez la foule et l’interminable file d’attente pour un moment privilégié.

www.rome-museum.com

Les bons plans de Néoplanète

Y aller

Alitalia et EasyJet proposent des vols A/R à petits prix, au départ d’Orly. A l’arrivée, une navette ferroviaire vous amène à Termini, la gare principale de Rome qui rejoint le métro. Il ne dispose que de deux lignes (A et B) et ne dessert pas toute la ville pour des raisons de préservation du sous-sol archéologique. Mais on se déplace facilement à pied et c’est même le point fort de la ville.

 

Se poser

Plutôt que l’hôtel, optez pour une location en ligne. Les tarifs sont plus abordables et vous permettront de nicher près du Colisée ou de la place Saint-Pierre. Ce type d’hébergement favorise aussi la rencontre avec les propriétaires qui seront de bons conseils pour vos visites et vos déplacements dans la ville.

www.booking.com ou airbnb.fr

Se régaler

Les trattorias fleurissent partout dans la cité romaine. On se régale de spaghettis à la vongole (palourdes) et de pizzas à la pâte fine et croustillante. La Pizzarium, à 10 minutes à pied du Vatican (métro Cipro), est considérée comme la meilleure pizzeria au monde !

Plus d’infos

www.italia.it/fr

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Jean-Michel Véry

Guitariste, compositeur, après dix ans de bons et loyaux services auprès de musiciens comme Andy Chase, Laszlo de Trèbes ou Vivien Savage, il débranche pour le journalisme et collabore avec L’Optimum, Le Figaro, Politis… Un père anglais et une mère égyptienne, aux ascendances touaregs, lui confèrent génétiquement le goût du voyage. Il signe régulièrement la rubrique « tourisme » pour Néoplanète.