Rio + 20 : des événements à ne pas manquer en France

chaîne humaineEvaluer le progrès fait en faveur du développement durable et les efforts qu’il faudra fournir dans le futur : voilà les raisons qui réunissent les Nations Unies à Rio ce mercredi 20 juin. Pour l’occasion notre rédaction vous propose un agenda autour de cet évènement.

 

20 juin : Journée mondiale d’action convoquée par le Sommet des peuples

12h00, Place de la Bourse aura lieu une grande vente aux enchères de la Terre et de ses biens communs « dans une ambiance très… Carnaval de Rio ! ». Un événement co-organisé par les Amis de la Terre, Agir pour l’environnement, Attac, à la Confédération paysanne et à Emmaüs international la banque mondiale.

17h00, La Rochelle se tiendra une Visioconférence sur les engagements nécessaires au développement durable. Rendez-vous au Café social l’Azimut (parc Kennedy, face au collège Pierre Mendès France).

18h30, Paris. Dans le Grand amphithéâtre du  Muséum national d’Histoire naturelle, se tiendra (gratuitement) une conférence sur « la biodiversité dans l’économie verte ? »

Pierre-Henri Gouyon traitera de l’économie verte, vue comme énergie minière et ressource économique. Une impasse donc puisque la biodiversité est mouvante et ne peut être évaluée à son juste prix, et encore moins être contrôler les énergies fossiles ou renouvelables. Une vraie question que le maître de conférence s’efforcera de traiter.

19h, Biarritz. Tous sur la Grande plage pour une gigantesque chaine humaine, afin de « réaffirmer haut et fort que les biens naturels, tels que l’eau, les sols, ou l’air, ne sont ni des marchandises ni des actifs financiers ! Ce sont des biens communs ! » L’initiative réunis 24 associations et n’attend plus que vous.

Découvrez le programme de jeudi en page 2

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Après un an passé en Irlande où elle obtient son bac à lauréat, elle revient en France où elle suit une année de lettres modernes à la faculté de Bordeaux. Depuis 2011 elle suit une formation de journaliste à Paris.