Des restaurateurs qui font comme chez eux

fait maison - pixabayOn entend parfois des critiques sur la qualité de la cuisine française, heureusement des initiatives se créent pour la préserver

 

Mouve Radio web

 

Version écrite de la chronique, en collaboration avec Eddy Delcher

A commencer par le décret d’application du fameux label « fait-maison » qui va être publié dans quelques jours pour éviter les abus de plats surgelés puisqu’aujourd’hui seuls 20% environ de nos restaurants cuisinent sur place leurs plats. Ce label vous permettra donc de savoir si votre daube en sauce a été préparée par le chef ou si c’est un plat industriel passé au micro-onde. Mais comme toujours avec la législation française, si l’idée est croustillante, la réalité risque de nous rester sur l’estomac : la loi est très compliquée, va alourdir encore le quotidien des restaurateurs et puis il y a toute sorte d’exceptions !

Comment ça ? Certains produits échapperont à la règle ?

Certains pourront en effet être préparés ou découpés avant d’arriver au restaurant. Des « fast food » pourraient par exemple labelliser leurs salades « fait maison »qui n’auront été qu’assemblé sur place. C’est pour ça que l’année dernière 15 chefs ont créé le Collège culinaire de France, co-présidé par Alain Ducasse et Joël Robuchon, excusez du peu. Des chefs pourtant très individualistes qui veulent s’unir pour protéger le patrimoine culinaire français. Leur idée : la loi ne fait pas tout, il faut initier des comportements responsables grâce à des « militants de la qualité » qui s’engagent à faire de la vraie cuisine.

Belle initiative mais comment sélectionner ces restaurants ?

Un groupe de 150 chefs référents font leur enquête tandis que parallèlement des clients donnent leur opinion selon des critères définis par le Collège Culinaire de France. S’il y a unanimité entre les deux, le restaurant est accepté. Le succès de la démarche est tel qu’il lance maintenant des collèges de régions, pour créer une chaine de la qualité dans toute la France. Et justement aujourd’hui à 17h s’inaugure à Issy les Moulineaux le premier, le collège d’Ile de France. Voilà pour les gourmets de quoi nourrir de nouveaux espoirs !

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée mardi 8 juillet 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Quelle Époque Éthique », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.