Tendance : les restos anti-gaspillage

Enfin ! Certains restaurants français ont ouvert la chasse au gaspillage alimentaire. Des resto asiatiques, qui ont des formules à volonté, appliquent une surtaxe aux clients qui ne terminent pas leurs assiettes.

les restos anti-gaspillage« Il faut respecter la nourriture, je finis mon assiette avec plaisir et cette initiative de taxer ceux qui font des restes me paraît bienvenue. » Tessa, habitante de Louviers (Eure), n’est pas gênée par la politique du Fujiyama, le nouveau restaurant japonais de sa ville : faire payer 5€ supplémentaires à ceux qui ne finissent pas leurs repas.

« Les clients peuvent prendre ce qu’ils veulent à volonté, mais on ne veut pas de restes. C’est très dommage de gaspiller, il y a tellement d’endroits où des enfants n’ont rien à manger » se défend Feng Xiang, patron de l’établissement, auprès du Parisien/Aujourd’hui en France.

L’idée commence à germer : à Conflans-Sainte-Honorine, le restaurant japonais Mou Sushi demande 2 euros par portion non consommée.

Pensez-vous que cette initiative permettra de lutter contre le gaspillage alimentaire ?

 

En page 2 : en France, on fait payer plus, en Australie, on offre une ristourne !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone