Remettez-vous en selle !

Au cœur du Marais Poitevin, un tour opérateur français propose des circuits à vélo, en France et en Europe. Des parcours sélectionnés qui privilégient la promenade et la découverte à l’effort.

« À l’époque, il y a vingt ans, le vélo n’était pas dans l’air du temps, s’amuse Pierre Alain Desage, le fondateur de La Bicyclette Verte, tour opérateur basé à Arçais, dans les Deux-Sèvres. Aujourd’hui, le développement du vélo urbain, Vélib’ à Paris ou Vélo’v à Lyon, nous laisse à penser que nous étions précurseurs d’une tendance qui s’affirme. » La Bicyclette Verte propose des parcours en France (Provence, Corse, Gironde, Bretagne…) et dans toute l’Europe (Italie, Danemark, Pays-Bas, Espagne, Autriche, Écosse, Portugal…).

Néoplanète a pris le guidon en main et a parcouru l’un de ces itinéraires. Le rendez-vous était fixé à Niort.

Aussitôt arrivés à la gare, nous sommes pris en charge et dirigés vers Arçais, à 30 km de là, en plein coeur du Marais Poitevin, point de départ de notre circuit en boucle (sur trois jours). Les bagages sont acheminés là où vous ferez étape en soirée, hôtel, gîte ou chambre d’hôtes. Le petit déjeuner, le dîner et l’hébergement sont inclus dans le programme, ainsi qu’une balade en canoë ou en bar barque.

Vous choisissez votre vélo parmi deux cents modèles VTC ou électriques, avec porte-bagages et selle type Bassano ou Royal pour votre confort. Puis remise d’un road book, de cartes détaillées et un ultime conseil : « Merci de respecter la nature. » Et c’est parti pour trois jours de périple ! Soit 18 à 35 km par jour, d’une heure et demie à quatre heures de vélo en pleine nature.

PÉDALE DOUCE

Première étape, Damvix à 5 km, en bord de la Sèvre niortaise, un petit bourg plein de charme avec son port, point de départ de promenades en barque. L’environnement est idyllique : canaux, pont de bois, forêt… près de 300 km de domaine cyclable dans le plus grand marais de l’Ouest de la France. Direction maintenant Saint-Hilairela-Palud, dans la partie la plus sauvage du Marais Poitevin, soit 8 km de randonnée nature, bercés par le chant des oiseaux et les remontrances des canards.

En fin de soirée, après avoir avalé une trentaine de kilomètres, on se retrouve au centre du vieux village historique de Maillezais, dans une ancienne écurie du relais de poste, La Grange de Monsieur Rabelais *. Son propriétaire, Jean-François Beck, connaît par coeur le marais et son histoire. Il met à votre disposition sa belle bibliothèque et ses deux mille volumes à consulter au coin de la cheminée. Chambres et suites aux noms évocateurs (Grand Gousier, Pantagruel, Gargamelle…), petits déjeuners gargantuesques avec confitures maison.

Au deuxième jour, nous oublions notre road book et, cartes en main, optons pour un parcours « liberté », au gré de nos découvertes : Arçais, Coulon – la Venise verte –, sans oublier Le Vanneau-Irleau, passages d’écluses, balade en canoë sur la Sèvre, bocage, chemins de halage… le nez au vent, sur les chemins, à bicyclette.

 

* 13, rue du Champ-Foire, 85420 Maillezais.

Tél. : 02 51 00 78 86.

 

Cet article est extrait de Néoplanète 30.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Jean-Michel Véry

Guitariste, compositeur, après dix ans de bons et loyaux services auprès de musiciens comme Andy Chase, Laszlo de Trèbes ou Vivien Savage, il débranche pour le journalisme et collabore avec L’Optimum, Le Figaro, Politis… Un père anglais et une mère égyptienne, aux ascendances touaregs, lui confèrent génétiquement le goût du voyage. Il signe régulièrement la rubrique « tourisme » pour Néoplanète.