Déco : le recyclage à l’honneur !

Qui a dit que le recyclage était laid ? Certainement pas ces créateurs ou sociétés que nous avons sélectionnés ! La preuve avec des objets esthétiques et originaux qui insufflent une seconde vie à des matériaux.

Article disponible dans le NEOPLANETE n°21

Designer engagé

Depuis toujours, Fabien Jonckheere utilise des matériaux jetés ou usagés, tels que le carton de pizza ou le papier d’emballage, pour la conception de ses maquettes. La réparation de meubles cassés ou d’objets est aussi l’un de ses hobbies. Intervenant dans les écoles, les associations et les entreprises, il fait découvrir ses techniques lors de séances d’activités manuelles. Son objectif : nous sensibiliser au développement durable en utilisant créativité et recyclage afin de fabriquer des choses originales. N’hésitez pas à lui lancer un défi en lui demandant de vous créer un prototype – à partir de 1 000 euros – ou passez commande d’un jouet, par exemple, qui vous aura séduit sur son site – entre 10 et 30 euros. Plus d’infos sur www.jonckheere-design.com

Ca ne nous laisse pas de bois !

La Menuiserie solidaire, située en Eure-et-Loir, est une aventure humaine. Depuis un an, elle fabrique des articles en bois avec du matériau industriel jeté, voué à la destruction ou à l’oubli. La réflexion est simple : « Pourquoi couper des arbres pour finalement délaisser le bois ? » Les quatre membres de l’association mettent un point d’honneur à faire travailler des handicapés, leur permettant ainsi de participer activement à une chaîne solidaire et écologique. Deux autres menuiseries sont prévues, ainsi qu’une troisième qui recyclera, à plus grande échelle, du bois d’occasion. La décoration intérieure, le monde hippique, l’univers des chats sont leurs prochaines sources d’inspiration. Les objets réalisés sont en parfaite adéquation avec le choix de vie personnelle du président, Laurent-Stéphane Tardy, qui parle de « décroissance appliquée » : travailler la matière à sa source et récupérer. Le compost bio coûte 70 euros  et l’ensemble de trois jardinières, 129 euros. Plus d’infos sur la-menuiserie-solidaire.over-blog.com

Règne végétal

Brindi, créée en 2005, est portée par l’esprit créatif d’Aline Balbous qui puise ses idées dans le végétal. Celle-ci fait appel à des artisans français, promeut les initiatives d’insertion par le travail et favorise le commerce équitable hors de nos frontières. Elle utilise, entre autres, le Pévétex. Cette matière est issue du recyclage du PVC textile qui provient des déchets de découpes neuves de productions industrielles (tableaux de bord de voitures, garniture de portières). Ce matériau, 100 % recyclable, est injecté, calandré ou extrusé à un coût compétitif : 40 % moins cher qu’un PVC souple classique. Il est ultra-résistant, souple et convient à une utilisation intérieure et extérieure. Son impact environnemental est très faible. Pour preuve, 1 kg de Pévétex équivaut à 80 g de pétrole. Comptez 15 euros pour le cache-pot Jardipo. Plus d’infos sur www.brindi.fr


Le plastique fait partie des meubles

Grizzly Garden propose des meubles en résine plastique recyclée conçus pour durer toute une vie. S’ils sont composés de matières plastiques recyclées et de polyéthylène de haute densité, ils ressemblent pourtant à des meubles classiques en bois peint ! Environ 500 bouteilles en plastique sont nécessaires pour fabriquer une chaise Adirondack. Cette société belge distribue des bancs, rocking-chairs, chaises, tables à manger… en quinze teintes différentes. Ce mobilier ne demande aucun entretien, résiste aux passages des saisons, ne pourrit pas, ne craque pas, n’absorbe pas l’humidité et n’a jamais besoin d’être repeint. Que demander de plus ? Les prix oscillent entre 120 et 399 euros. Plus d’infos sur www.grizzlygarden.eu

Vite au VIA !

Lors de l’exposition VIA Design organisée du 8 au 26 juin 2011, VIA (Valorisation de l’Innovation dans l’Ameublement) présentera les treize prototypes de dix-sept designers émergents – mobilier, luminaires, objets, installations – dans le cadre de ses Aides à la création. Ces modèles offrent de nombreuses innovations, tant en termes de matériaux, d’éco-conception et de techniques expérimentales que de recherche de nouveaux procédés industriels. Financées par l’organisme, ces aides constituent l’une des grandes vitrines du design de demain. L’événement est gratuit et ouvert à tous. Galerie VIA, 29-35, avenue Daumesnil, 75012 Paris.
Plus d’infos sur www.via.fr

L’écodesign inspire les éditeurs

Remake It, 500 idées design pour recycler meubles et objets propose des astuces pour décorer sa maison avec style tout en sauvegardant la planète. Ce livre, très bien conçu, montre comment on peut recréer chez soi, avec un peu d’humour et beaucoup d’ingéniosité, les tendances les plus marquantes du design contemporain. Remake It, 500 idées design pour recycler meubles et objets, de Henrietta Thompson, illustrations de Niel Whittington, aux éditions Thames & Hudson, 28 euros.

Écodesign, chemins vertueux est le troisième titre de la collection !DPACK réalisée pour faire découvrir, de manière graphique et didactique, les aspects les plus surprenants de l’univers du packaging. Cet ouvrage dresse un panorama complet de l’empreinte écologique des emballages. Il offre aussi des solutions innovantes. Écodesign, chemins vertueux, de Fabrice Peltier et Henri Saporta, aux éditions Pyramid, 14,90 euros.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone