A la recherche de la chaussette perdue

chaussettes credit phovoirAujourd’hui on tente de résoudre un mystère qui captive beaucoup d’entre nous…

BN 08 04

Version écrite de la chronique

Celui des chaussettes qui disparaissent après être passées à la machine à laver. C’est un problème d’une telle ampleur qu’une association, le Cercle des Chaussettes Disparues, a été créée par des victimes et leur page Facebook compte déjà plus de 80 000 fans ! La marque de lessive Super Croix s’est même associée à leur cause pour apaiser quelques peu vos souffrances sur Youtube grâce à des vidéos marrantes qui laissent penser que nos chaussettes ont tout simplement choisi de filer à Bora Bora ou aux Seychelles, là où on n’a pas besoin de chaussettes !

Donc le mystère reste entier ?

Hélas ! Mais l’intérêt c’est qu’il inspire de belles idées comme l’association chaussettes orphelines créée par la créatrice de mode Márcia De Carvalho. Elle récupère les chaussettes orphelines –on lui en envoie du monde entier– et les transforme pour fabriquer des manteaux, des pulls, des chapeaux… Son association installée dans le quartier de la Goutte d’or à Paris, fait travailler des femmes en situation de précarité et des étudiants et leur apprend les arts du crochet, du tricot… Un défilé est même organisé tous les ans dans la capitale.

Que peut-on faire pour lutter contre ce fléau ?

A moins de surveiller votre machine pendant chaque tournée, vous pouvez nouer vos paires de chaussettes ensemble et par le haut qui se salit moins, ou bien les laver dans un filet à linge. Sinon, la marque française DesPasRayés vend sur son site des chaussettes par lots de trois. Comme ça, si vous en perdez une, il vous en reste une paire. Pas bête, surtout que l’importance des chaussettes est souvent sous-estimée : après tout, ce sont elles qui recueillent notre moral lorsqu’on a un petit coup de blues !

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce mardi 8 avril 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.