Réchauffement climatique : les Américains champions… depuis 1906 !

rechauffement oeufSept pays sont responsables de plus de 60% du réchauffement de la planète, et les Etats-Unis ont, à eux seuls, contribué à près d’un quart de la hausse de 0,74°C enregistrée depuis 1906. La France est, quant à elle, en 8ème position du classement.

Ces chiffres sont issus d’une étude publiée par une équipe de chercheurs de l’université Concordia, à Montréal, présentant le premier palmarès mondial des plus gros contributeurs au réchauffement climatique, à travers un ensemble de données récoltées entre 1906 et 2005. Deux atlas illustrent les résultats, l’un élargissant ou rétrécissant les pays par rapport à leur émission totale de gaz à effet de serre (GES), et l’autre utilise un barème coloré qui tient compte du nombre d’habitants de chaque pays.

Sur le premier, les Etats-Unis et l’Europe de l’Ouest prennent des proportions démesurées, en particulier le Royaume-Uni et l’Allemagne, alors que l’Afrique et l’Océanie apparaissent minuscules. Un coup d’œil sur les chiffres confirme ce constat alarmant : seulement sept pays ont contribués à plus de 60% de la hausse des températures ! Il s’agit des Etats-Unis (0,151°C), de la Chine (0,063°C), de la Russie (0,059°C), du Brésil (0,049°C), de l’Inde (0,047°C), de l’Allemagne (0,033°C), et du Royaume-Uni (0,032°C). La France, bien que 8ème, a émis deux fois moins de GES que nos voisins d’outre-Manche.

Melting-ice-polar-bearCette triste comparaison est encore plus flatteuse lorsqu’on prend en compte le nombre d’habitants. Le Royaume-Uni, en raison de son utilisation massive de charbon au XXe siècle, est alors propulsé en 1ère position, devant les Etats-Unis et le Canada. La France recule alors d’un rang et se retrouve en compagnie du Brésil et du Venezuela.

Pas de quoi être fiers en ce qui nous concerne, mais cette étude a au moins le mérite de mettre en perspective les responsabilités historiques des pays industrialisés, rejoints aujourd’hui par des pays comme l’Inde ou le Brésil, devenu en 2013 la cinquième puissance économique mondiale.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Eddy Delcher

Après un séjour de sept ans en Angleterre et en Afrique du Sud au cours duquel il obtient un diplôme en journalisme, Eddy revient en France afin de poursuivre ses études. En 2014, il rejoint l'équipe de Néoplanète et contribue régulièrement au CNRS International Magazine ainsi qu'au journal du CNRS depuis 2012.