Rapport Gallois : le gouvernement refuse l’exploitation du gaz de schiste

C’est fait ! Louis Gallois, commissaire à l’investissement et ancien PDG d’EADS, a remis ce jour au premier ministre Jean-Marc Ayrault son fameux rapport pour relever la compétitivité française. Parmi ses recommandations : exploiter de potentiels gisements de gaz de schiste pour diminuer les coûts et importations d’énergie du pays. « Non », a répondu le gouvernement.

« Cette proposition n’est pas retenue, la ligne édictée par le président de la République lors de la conférence environnementale reste inchangée. » Il n’aura fallu que peu de temps à Matignon pour répondre à une des propositions de Louis Gallois :  exploiter le gaz de schiste tout en recherchant de nouvelles manières de l’extraire.

Le gouvernement s’y refuse car la technique de fracturation hydraulique utilisée pour l’exploiter est extrêmement nuisible à l’environnement et aurait des conséquences sanitaires graves (on libère le gaz piégé dans le schiste en injectant dans le sol un mélange d’eau et de produits chimiques. Un petit puits peut nécessiter plus de 6 millions de litres d’eau par an pour son exploitation).

Louis Gallois, qui considère que « la France a deux richesses phares, le nucléaire et le gaz de schiste. Il est hors de question de faire l’impasse » d’après Paris Match, se fait la voix des industriels qui réclament la réouverture du débat. Mais depuis 2011, la fracturation hydraulique est interdite.

Pour l’Office américain d’information (seule estimation existante des ressources théoriques européenne), notre sol contiendrait 5.000 milliards de mètres cubes de ce gaz. L’exploiter permettrait à la France d’alléger de 5 milliards d’euros sa balance commerciale (déficitaire d’environ 73 milliards en 2011), d’après un rapport des ministères de l’Economie et de l’Ecologie publié pendant les présidentielles.

 

A réécouter, notre interview : Marine Jobert dérange avec « Le vrai scandale des gaz de schistes »

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone