Quel sapin pour Noël ?

Nous avons demandé à Régis Guignard, Architecte-Paysagiste (Agence Méristème) son avis sur les sapins de Noël.

En fait c’est un vrai sujet qui ouvre un débat.

Le naturel c’est bien si on suit certaines conditions :
–    si les pépinières occupent des terres médiocres, délaissées par l’agriculture (terres acides, landes très argileuses, etc) et que celles-ci sont situées plutôt en basse ou moyenne montagne (stations d’origine du sapin de Nordmann ou de l’épicea, les deux principales espèces du sapin de Noël).
–    si on pratique des coupes clairsemées dans la pépinière et non pas « à blanc » pour que çà garde un aspect un peu plus nature dans les rotations et pour finir,
–    si les coupes ont lieu 1ére quinzaine de décembre et pas avant, pour éviter l’utilisation des anti-transpirants sur les aiguilles qui sont écologiquement très incorrects !

Cela fait pas mal de conditions à réunir et comme dirait l’autre, on est loin du compte même dans les filières estampillées « naturelles ».

L’artificiel, c’est bien car on ressort son sapin tous les ans, mais ses composants (PVC, structure aluminium) et sa fabrication ne sont pas franchement écologiques, côté empreinte. Quand vous savez que le marché à fournir rien qu’en France représente 4 millions d’avatars de sapins, vous hésitez une seconde avant de préconiser la solution…

Savoie
Creative Commons License photo credit: Luberon

Et les sapins en motte que l’on peut replanter dans son jardin ?

Quelque soit le poids, la maturation, ils sont vendus avec des mottes ridicules. De plus, ils séjournent pendant 3 à 4 semaines à une température de 19 à 20 degrés ce qui entraîne un choc thermique et un stress hydrique irrémédiable au moment de la replantation. Et finalement c’est sans doute pas plus mal pour éviter que les jardins de lotissement se peuplent progressivement de sapins ! Passer des murs verts que représentent les kms de tuyas en clôture à des sapinières habitées, on ne ferait qu’accentuer l’artifice !
Non, la solution dans les deux cas passe par un cercle vertueux :
– Pour le naturel, on encourage moyennant un label indépendant des lobbys, les pratiques décrites au-dessus et on reste très vigilants dans l’excellence.
– Pour l’artificiel, on utilise plutôt du PVC recyclé et du bois – de sapin ! – pour la structure qui proviendrait justement desdites pépinières pour garder l’activité économique dans le même giron. Et d’ailleurs, pourquoi pas organiser un concours de design du sapin de Noël new look et plus vert que vert !

Sapin de Noël aux Halles du Chatelet
Creative Commons License photo credit: photigule

Sapin artificiel, une idée lumineuse ?

Quelques chiffres et précisions grâce à une enquête de l’Association Française du Sapin de Noël Naturel (AFSNN).

Rappelons en préambule que les sapins de Noël ne sont pas coupés dans les forêts mais cultivés de façon raisonnée, ce qui fournis des emplois dans des régions défavorisées. A partir de la mi-novembre la profession embauche jusqu’à 5 000 saisonniers pour soutenir les 1 000 professionnels permanents.

Le marché du sapin en quelques chiffres :

La tendance se confirme pour le Nordmann, en 2007, 22 % des ménages ont acheté un sapin de Noël, 80 % d’entre eux ont opté pour un sapin naturel (contre 20 % pour un sapin artificiel). Sur 4,8 millions de sapins naturels vendus, les français ont été 61,6 % à choisir un Nordmann et 37,1 % un Epicéa.
l’Epicéa connaît une tendance à la baisse au profit du Nordmann, plus cher mais plus résistant, et qui ne perd pas ses aiguilles.

Prix moyen d’achat :

Le prix moyen d’achat des sapins naturels en 2007 était de 22,40 euros au lieu de 20,90 euros l’année précédente. En moyenne, le Nordmann coûtait 26,40 euros et l’Epicéa 15,30 euros (toutes tailles confondues). Les prix de l’Epicéa et du Nordmann évoluent approximativement au même rythme.

Dates d’achats :

En 2007, 41,9 % des achats ont été réalisés entre le 15 et le 20 décembre. En raison de sa meilleure résistance, 54,6 % des Nordmann ont été achetés avant le 15 décembre et 44,7 % à partir du 15 décembre. Pour l’Epicéa, 60,9 % des achats ont été effectués après le 15 décembre et 38,3 % avant cette date.

Lieux d’achat :

Pour l’achat de leur sapin naturel, les consommateurs ont été 33,3 % à privilégier les grands magasins/hyper et supermarchés, les jardineries d’hypermarché et les jardineries garden center. Ce sont 41 % des Epicéas et 30 % des Nordmann qui ont été achetés via ces circuits de distribution. Cependant, le poids des achats des sapins naturels en grands magasins/hyper et supermarchés diminue progressivement au profit des jardineries garden center.

Coupés, en motte ou en pot ? :

En matière de présentation, les sapins naturels coupés ont séduit 86,9 % des consommateurs. Quant au conditionnement en motte ou en pot, il représente 13,1 % des ventes. Les sapins coupés comptent davantage de Nordmann que d’Epicéas (92,20 % contre 79,70 %). Quant au conditionnement en pot et en motte, il représente 20,30 % des ventes d’Epicéas et 7,80 % des achats de Nordmann.

Taille des sapins :

Les acheteurs de sapins naturels ont été 46 % à choisir un sapin mesurant entre 1 m et 1,5 m et 36 % un sapin de plus 1,5 m. Cependant la tendance diffère d’une variété à l’autre.
Les Nordmann de plus 1,5 m sont de plus en plus prisés (+ 7,9 %) soit 41 % des ventes. Quant aux Epicéas mesurant plus 1,5 m, ils ont séduit 29 % des acheteurs. La majorité d’entre eux (47 %) a opté pour un Epicéas mesurant entre 1 m et 1,5 m.

Profil des acheteurs :

Les acheteurs de sapins naturels sont majoritairement :
– Des ménages entre 25 et 49 ans,
– Des ménages avec des enfants (généralement avec au moins 2 enfants),
– Des artisans/commerçants/chefs d’entreprise, cadres/professions libérales,
– Des résidants dans la région parisienne et l’Est.

Cette étude est basée sur un panel de consommateurs TNS Sofres (composé de 6 000 ménages avec des résultats ventilés selon les critères sociodémographiques).

Association Française du Sapin de Noël Naturel
Les Prés
58 230 ALLIGNY-EN-MORVAN
Tel : 03 86 76 15 54 -Fax : 03 86 76 14 61

Et quelque soit votre choix, joyeux Noël

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone