Courses :

Que mange-t-on en octobre ?

Chaque mois, Néoplanète vous propose une liste de courses de saison. Fruits, légumes, poissons, fromages et viandes. Voici les aliments à consommer ce mois d’octobre avec l’arrivée de l’automne.

Marché de courges en Vendée, Creative Commons
Marché de courges en Vendée, Creative Commons

Fruits

  • Châtaigne
  • Coing
  • Figue fraîche
  • Framboise
  • Myrtille
  • Noix
    Tarte aux quetsches, Creative Commons
    Tarte aux quetsches, Creative Commons
  • Pêche de vigne
  • Poire
  • Pomme
  • Prune
  • Quetsche
  • Raisin

Zoom sur… la quetsche ! Connaissez-vous l’expression « pour des prunes » ? Elle vient justement de ce fruit, produit du prunier de Damas, une variété d’arbre fruitier qui, selon la légende, aurait été rapportée par les croisées revenant perdants de Damas (en Syrie). A l’époque, les gens les auraient critiqué d’y être allés pour des prunes, soit pour pas grand chose. Mais outre cette anecdote, la quetsche est un très bon digestif et fait de délicieux desserts : tartelettes, crumble, gâteaux… ou se mange directement crue !

Légumes

  • Brocoli
  • Céleri
  • Chou-fleur
  • Choux et choux de Bruxelles
  • Carotte
  • Courge
  • Courgette
  • Cresson
    Quiche aux épinards, Creative Commons
    Quiche aux épinards, Creative Commons
  • Endive
  • Epinard
  • Fenouil
  • Haricot vert
  • Maïs
  • Navet
  • Oignon
  • Poireau
  • Pomme de terre
  • Potiron
  • Radis
  • Salades

Zoom sur… les épinards ! Cuits ou crus ils sont les meilleurs amis de ceux qui manquent de fer. Mais ils sont plus nutritifs quand ils sont cuits, donc préférez-les bouillis à la crème, en gratin, pour farcir des pâtes ou simplement en soupe.

Champignons

Omelette aux champignons, Creative Commons
Omelette aux champignons, Creative Commons

Le mois d’octobre est le moment idéal pour manger toutes sortes de champignons parce que c’est la pleine saison mycologique ! Amanites, lépiotes, cèpes, russules, cortinaires, clitocybes (…) pour les bois et agarics et marasmes dans les pâturages. Le plus dur sera de faire son choix ! Et quoi qu’il arrive, le champignon est très riche en vitamines, oligo-éléments, fibres et protéines qui auraient des effets bénéfiques sur les risques de cancer.

Fromages

La saisonnalité concerne également les fromages ! Vous nous direz qu’il est facile de trouver n’importe quel fromage à n’importe quel moment de l’année sur les étals, mais il y a pourtant certaines périodes pour profiter au mieux de leurs saveurs. Cela s’explique par la durée d’affinage, le type de lait qui dépend de l’alimentation des animaux… L’automne est la pleine saison des pâtes persillées, mais en octobre nous pouvons quand même profiter de :

  • Abondance
  • Brillat-savarin
  • Broccio
  • Cancoillotte
  • Cantal
  • Chaource
  • Comté
  • Emmental
    Flammekueche au munster, Creative Commons
    Flammekueche au munster, Creative Commons
  • Epoisses
  • Fourme d’Ambert
  • Gruyère
  • Morbier
  • Munster
  • Ossau-iraty
  • Pouligny-saint-pierre
  • Roquefort
  • Salers
  • Saint-Nectaire
  • Vacherin

…et de quelques fromages italiens comme : la féta, le mascarpone, la mozzarella, et le parmigiano reggiano.

Zoom sur… le munster ! Ce fromage AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) au lait de vache vient tout droit de l’Est de la France. La recette remonterait à l’époque de Charlemagne et viendrait des savoir-faire des moines : « munster » signifie « monastère » en allemand. Ce mois est la fin de saison idéale pour ce fromage alors profitez-en ! Son odeur forte révèle un goût plutôt doux et il se cuisine en tartes, peut se manger froid ou à la place de la raclette !

Viandes

Nous ne le dirons jamais assez, mieux vaut éviter de consommer trop de viande. Pour les insatiables du goût, voici donc les viandes à privilégier ce mois-ci :

Morceaux de lapin, Creative Commons
Morceaux de lapin, Creative Commons
  • Caille
  • Canard
  • Dinde
  • Lapin
  • Pigeon
  • Pintade
  • Poule

C’est aussi le début de la chasse, vous pouvez donc trouver des gibiers : bécasse, chevreuil, faisan, lièvre, perdreau et sanglier.

Poissons

  • Carpe
  • Caviar
  • Dorade grise
  • Haddock
  • Hareng
  • Lamproie
    Haddock à la crème, Creative Commons
    Haddock à la crème, Creative Commons
  • Limande (avec modération)
  • Maquereau
  • Merlan
  • Moule
  • Sardine
  • Truite (avec modération pour les truites d’élevage)

Zoom sur… le haddock ! C’est en fait une préparation salée et fumée d’églefin, un poisson très présent dans l’Atlantique Nord. L’avantage de ce poisson est qu’il est maigre et donc peu calorique. Sa chair est fine et savoureuse et il est généralement mangé poché dans de l’eau et du lait. Son seul inconvénient est sa teneur en sel, trop élevée pour en manger trop souvent !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Passionnée par le cinéma documentaire et l'environnement, Alexandra a choisi le journalisme par vocation. En grande optimiste et végétarienne convaincue, elle espère un avenir meilleur pour le monde. Chaque petite voix compte... la sienne aidera peut-être à améliorer les choses en donnant les informations nécessaires à la réflexion !