Mode :

Quand recyclage et prêt-à-porter ne font qu’un

Entre Adidas, H&M ou Bonobo, la nouvelle mode est au recyclage dans l’univers du prêt-à-porter.

19954437605_be54338f14_oDes chaussures fabriquées intégralement avec des déchets plastiques, c’est le défi que s’est lancé Adidas avec une commercialisation prévue pour 2016. « L’industrie de la chaussure ne se montrait pas suffisamment active pour aider à préserver et à protéger les océans de la planète » a déclaré Eric Liedtke, membre du comité exécutif de la compagnie. Lors d’une journée aux Nations Unies consacrée à la pollution sous-marine, la célèbre marque et l’association écologique Parley for the Oceans ont annoncé leur partenariat. Ils ont fait appel à l’association The Sea Sheperd pour récupérer un filet de pêche au cours d’une expédition sur la côte Ouest de l’Afrique. Ce filet a ensuite été utilisé pour créer la seule paire existante pour l’instant. « Nous sommes extrêmement fiers qu’Adidas nous rejoigne pour cette mission en exploitant ses forces créatives, afin de montrer qu’il est possible de transformer le plastique des océans en quelque chose de vraiment cool », explique Cyrill Gutsch, le fondateur de Parley.

Tout le monde s’y met

1024px-H&MH&M, également géant du prêt-à-porter, est à l’initiative du premier programme de collecte de vêtements au niveau mondial. Un mouvement destiné à réduire les déchets et à remettre à neuf les vieux articles. Leur objectif à long terme : que plus rien ne parte à la poubelle. Leur programme consiste à réutiliser les habits rapportés par les clients qui recevront un bon d’achat d’une valeur de 5 euros en échange. Ils sont ensuite revendus s’ils peuvent être encore portés ou transformés en chiffons ou tissus s’ils sont trop abîmés. Le reste sera recyclé en fibres textiles ou utilisé comme isolant.

Bonobo suit aussi le mouvement en annonçant leur nouvelle collection « REBIRTH », réalisée à partir de jeans recyclés et de bouteilles en plastique. « Nous retissons les fibres extraites des jeans usagés avec 50 % de polyesters recyclés à partir de bouteilles plastiques », explique le patron de l’enseigne.

Pharrell_Williams_2014_Coachella_Valley_Music_and_Arts_Festival (Copier)Chez les people, le chanteur Pharrell Williams, en partenariat avec la marque G-Star RAW, a lui aussi annoncé sa participation au « recyclage de la mode ». Normalement, aucun article n’est porté deux fois sur les podiums des fashion shows.  Avec la collection baptisée « RAW for the Oceans », l’artiste américain va à l’encontre de ce principe. Il propose des vêtements conçus à partir de bouteilles en plastique et autres détritus recyclés.

Des chiffres inquiétants

5444678656_a442e34a0b_b (Copier)La production d’ordures ménagères s’élève aujourd’hui, en France, à 800 000 millions de tonnes par an. Un chiffre qui a presque doublé en 40 ans. Nous se sommes pas les mieux côtés en Europe en matière de gestion des déchets avec des chiffres  plus que moyens. Nous incinérons ou envoyons en décharge environ 67% de nos déchets.

En Europe, seuls  21% des déchets plastiques ont été recyclés parmi les 25 millions de tonnes produits en 2008. En France, en 2012,  80% des déchets sont incinérés ou envoyés en décharge, ce qui ne laisse plus beaucoup de place pour le recyclage.

Actuellement, 269.000 tonnes de 5.250 milliards de particules plastiques recouvrent la surface des flots.

Et vous, que faites-vous pour protéger les océans ?

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Lisa Charles

En école de journalisme, Lisa est passionnée de voyages, de musique et de sport. Après avoir visité les Etats-Unis et la Chine, elle se consacre à la photographie, voie qu’elle aimerait suivre une fois ses études terminées. Toujours de bonne humeur et plein de projets en tête, Lisa est à la recherche d’aventure.