Actu : l’Europe vote en faveur de la protection des grands fonds marins

Eudoxie Jantet

Un règlement européen visant à interdire en Europe le chalutage profond, une méthode de pêche parmi les plus destructrices selon les scientifiques, a été adoptée. D’ici à deux ans, la pêche aux filets maillants de fond sera également abandonnée. Sur ce sujet, nous donnons la parole à Claire Nouvian, la fondatrice de l’association Bloom, qui œuvre pour la conservation marine. 

pêche grands fonds marins

« L’adoption de ce texte marque une avancée décisive dans la protection des océans profonds. La Commission européenne a fait preuve de vision et de courage en décidant de mettre fin à une aberration écologique et économique. »

« Ces pêches sont une aberration écologique, économique et sociale qui impactent lourdement les écosystèmes marins ainsi que les finances publiques. Dire qu’on cherche à protéger les équilibres socio-économiques est un prétexte politiquement correct permettant de servir en réalité des intérêts privés.  »

« C’est rassurant de voir que les Commissaires et notamment Mme Maria Damanaki (le Commissaire à la pêche) ne se sont pas laissés influencer par les demandes du Ministre Cuvillier de prise en compte des intérêts français, sachant qu’il ne s’agit que d’une dizaine de navires et de trois groupes industriels, dont le principal acteur, Intermarché, n’est pas forcément le mieux placé pour profiter des appuis de l’Etat et des largesses publiques en ces temps de crise économique. »

« Le plus surprenant est que les positions de M. Cuvillier sont radicalement opposées à
celles défendues par la délégation française dirigée par François Hollande lors du sommet de Rio+20. »

 

Plus d’informations sur www.bloomassociation.org

Page suivante : le point sur la réforme de la politique commune de la pêche (PCP)

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone