Présidentielles 2012 : Le nucléaire reste d’actualité pour François Hollande

L’équipe de François Hollande a présenté mardi 14 février 2012 le programme du candidat socialiste sur le nucléaire et l’énergie en France. Bernard Cazeneuve, son porte-parole, et François Brottes, chargé de l’énergie, étaient présents pour répondre aux questions de la presse.

Nous avons réuni les propos du porte-parole et du chargé de l’énergie de François Hollande en sept thématiques. Attention, les réponses ci-dessous ne sont pas des citations exactes, mais un résumé des dires des deux intervenants. Les expressions propres à l’un ou l’autre d’entre eux sont indiquées entre guillemets.

1) La transition vers un mix énergétique

François Hollande souhaite réduire la part du nucléaire dans la production d’électricité de 75 à 50% à l’horizon 2025-2030. Mais c’est à mesure que les énergies renouvelables pourront prendre le relais du nucléaire que cet objectif sera atteint. En attendant, les socialistes estiment qu’il faut maintenir une industrie nucléaire performante car il ne sera pas possible de changer radicalement de modèle en cinq ans. Le chantier de l’EPR de Flamanville (réacteur pressurisé européen dit de troisième génération) sera poursuivi. Seule la plus vieille centrale nucléaire de France, celle de Fessenheim (Haut-Rhin), sera fermée.

2) La sortie du nucléaire

La proposition socialiste est d’assurer la transition énergétique, pas de sortir du nucléaire. En Allemagne où toutes les centrales nucléaires ont récemment été fermées, la part du nucléaire était d’environ 30% dans la production d’électricité. En France nous sommes à 75%. « Donc ce n’est pas la même problématique » expliquent Bernard Cazeneuve et François Brottes. Il ne s’agit pas de substituer au nucléaire le charbon et le gaz. Auquel cas les engagements de la France vis-à-vis du protocole de Kyoto ne seraient pas tenus, à savoir la réduction d’un tiers des émissions des gaz à effet de serre. D’autre part, le scénario Négawatt, qui juge la sortie du nucléaire possible en France, est seulement « un très bon travail qui démontre la faisabilité technique des économies d’énergie » juge François Brottes.

3) Le rôle des politiques vis-à-vis de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN)

Le parti Socialiste estime que les politiques doivent se plier aux recommandations de l’ASN en matière de sûreté nucléaire, notamment lorsqu’il s’agit de décider de la durée de vie des centrales. En revanche, le mix énergétique est un choix politique.

4) L’investissement dans les énergies renouvelables

La création d’un Fond Vert pour les énergies renouvelables, doté d’un milliard d’euros, permettra notamment de financer la recherche. L’éolien et le photovoltaïque sont des énergies intermittentes alors que le réseau électrique doit être en permanence équilibré. François Brottes explique que « l’enjeu est aujourd’hui de pouvoir stocker l’électricité produite par ces deux énergies renouvelables. »

5) Le bilan de Nicolas Sarkozy sur les énergies renouvelables

Le président Nicolas Sarkozy est un « pompier pyromane » selon les termes du porte-parole et du chargé de l’énergie de François Hollande. En 2009 les tarifs de rachat pour le photovoltaïque ont été garantis. Mais 10 000 emplois ont été ensuite perdus en 2011 dans cette filière en phase de démarrage. Nicolas Sarkozy a récemment promis de faire un geste pour sauver de la faillite Photowatt, seule entreprise qui fabrique encore des panneaux solaires en France. « C’est fort de café de voir qu’il prend le contre-pied sans aucun regret » s’insurge François Brottes.

6) La consommation énergétique des bâtiments

François Hollande promet de lancer un vaste plan pour permettre à 1 million de logements par an de bénéficier d’une isolation thermique de qualité. Il y aura 600 000 réhabilitations de logements existants, et 400 000 logements neufs seront construits. Les logements les plus énergivores seront concernés les premiers. Des dizaines de milliers d’emplois devraient ainsi voir le jour.

7) Le tarif de l’électricité

Un tarif progressif en fonction de la consommation sera instauré. Il aura une double vocation : un accès universel à l’électricité grâce à la mise en place d’un tarif de base, et la responsabilité de tous par rapport à la consommation. Le volume d’énergie accessible pour le tarif de base sera fonction de la composition du foyer, du lieu d’habitation, du diagnostic de performance énergétique du logement et du mode de chauffage. C’est une approche sociale (8 millions de personne sont aujourd’hui en situation de précarité énergétique en France) et écologique. « C’est une proposition que le groupe socialiste fait à l’Assemblée Nationale depuis 5 ans. Mais il faudra aussi être proactif sur les comportements pour éviter un effet rebond » estiment Bernard Cazeneuve et François Brottes, c’est-à-dire le fait qu’une électricité moins chère conduise à consommer plus.

Autres propositions vertes

Parmi les 60 engagements de François Hollande pour la France, seulement 4 autres concernent directement l’écologie. Extraits :

engagement 6 : « (…) J’encouragerai la promotion de nouveaux modèles de production et de l’agriculture biologique. Je donnerai aux producteurs les moyens de s’organiser pour rééquilibrer les rapports de force au sein des filières face à la grande distribution. (…) »

engagement 12 : « (…) Je soutiendrai la création de nouveaux outils financiers pour lancer des programmes industriels innovants, notamment dans les domaines des technologies vertes et des transports de marchandise ferroviaires. Et je militerai auprès de nos partenaires pour une Europe de l’énergie. »

engagement 13 : « Je proposerai également une nouvelle politique commerciale pour faire obstacle à toute forme de concurrence déloyale et pour fixer des règles strictes de réciprocité en matière sociale et environnementale. Une contribution climat-énergie aux frontières de l’Europe viendra compléter cette stratégie. (…) »

engagement 57 : « Je soutiendrai la mise en place d’une Organisation mondiale de l’environnement (…). »

Le programme de François Hollande est à lire en intégralité sur http://francoishollande.fr/le-projet/

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone