Pollution de l’air, à quand de vraies mesures ?

Lyon et Paris ont enfin une histoire commune pas commune: leurs pics de pollution maximale viennent d’être atteints juste en même temps !

L’OMS nous avait pourtant bien prévenus l’an dernier : la pollution aux particules fines – donc le diesel, car il y a longtemps que les usines vides ne polluent plus l’air – est responsable de 42 000 décès par an dans les villes françaises, soit la bagatelle de dix fois plus de victimes que le nombre de tués sur la route, scooters compris ! Bruxelles a dit que c’était peut-être un peu moins, « à peine » 30 000. Mais qu’ils allaient quand même bientôt traduire la France – encore, comme pour les nitrates dans l’eau, nous sommes les premiers de la classe – devant la Cour européenne de justice, en raison de sa pollution de l’air en milieu urbain. Tout ça pour faire plaisir à Renault et PSA, qui se sont spécialisés dans les petits moteurs diesel. Et pour continuer à importer du diesel algérien au lieu de faire tourner nos raffineries d’essence.

Même Papy Total ne pige pas cette obstination… Le plus bizarre, c’est que le CIRC, le Centre International de Recherche sur le Cancer, émanation de l’OMS, très justement basé à Lyon, a « oublié » de classer le diesel automobile. Il a juste classé le diesel à usage maritime. Alors, Monsieur Peugeot qui vivez à Genève parce que l’air y est plus sain, juste un petit effort : permettez-nous enfin de respirer en ville, stoppez le diesel, notamment des petites cylindrées dont le pot catalytique n’arrive plus à craquer les particules fines en cas d’embouteillage. Merci nez en moins d’avoir permis à toutes ces mamans avec leurs poussettes de comprendre enfin l’origine des gazouillis gaz-houilleux de leurs rejetons… Dans quelques trop courtes années, leurs bébés d’amour feront à nouveau « Arrrhhheuuuhhh ». Pour d’autres raisons. Vers d’autres horizons.

L’humeur d’Eric Poincelet extraite du magazine Néoplanète n°29.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone