Polémique autour du foie gras d’un grand magasin londonien

ANIMAUX – Le foie gras commercialisé chez Fortnum and Mason serait produit dans des fermes françaises ne respectant pas la législation…

Polémique autour du foie gras d'un grand magasin londonienDes oies gavées au point de ne plus tenir sur leurs pattes et tuées sans même être étourdies: les images tournées dans une coopérative du Périgord risquent de passer l’envie aux Britanniques de consommer du foie gras.  C’est en remontant la chaîne d’approvisionnement en foie gras du grand magasin londonien Fortnum and Mason que l’association de protection des animaux Peta a découvert des pratiques cruelles envers les oies et les canards gavés.

Le film diffusé par Peta, auquel l’acteur Roger Moore prête sa voix, montre des oies entassées dans des box où elles restent debout toute la journée, leurs excréments s’entassant sous elles. Gavées trois à quatre fois par jour, elles souffrent de la taille de leur foie, qui les empêche de respirer ou de se mouvoir. Et la fin de leur vie n’est pas plus clémente: égorgées sans même être étourdies, en infraction à la loi, les oies semblent mourir dans d’atroces souffrances.

Le magasin Fortnum and Mason n’a pas identifié officiellement les deux fermes filmées par Peta mais a assuré rendre régulièrement visite à ses fournisseurs pour s’assurer du respect des réglementations, et une des marques de foie gras a été discrètement retirée des rayons.  Sur son site Web, le grand magasin affirme qu’il ne «permettra jamais que nos oiseaux atteignent un état où ils ne peuvent plus supporter leur propre poids ou se déplacer librement».

Cette attaque de Peta contre Fortnum and Mason fait suite à une campagne de longue haleine contre le foie gras, illustrée cet été par l’interdiction de vente en Californie en raison de l’utilisation de cages individuelles dans lesquelles les animaux ne peuvent pas bouger. En décembre dernier, l’association de protection animale L214 rappelait que la majorité du foie gras de canard vendu en France n’était pas conforme à la réglementation européenne. Les lobbys anti-gavage devraient encore faire parler d’eux à l’approche des fêtes de fin d’année.

 

Audrey Chauvet
Toute l’actualité environnementale au quotidien dans la rubrique Planète de 20minutes.fr : www.20minutes.fr/planete
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone