Achetez vos poissons… sur Internet !

DRDes pêcheurs primés par une ONG environnementale internationale. Des chalutiers équipés de grilles pour éviter de prendre de trop petites langoustines. Des bateaux polyvalents qui peuvent s’adapter à différentes techniques de pêche pour respecter la saisonnalité. Et quand les quotas sont atteints, la flotte reste à quai. A l’île d’Oléron, en Charente-Maritime, les Pêcheries de la Cotinière sabordent l’image de pêcheurs peu respectueux des espèces et de la biodiversité, et innovent en proposant la première poissonnerie en ligne.

Poissons, coquillages et crustacés ! 

Vous pouvez désormais faire votre marché en un clic sur monpoisson.fr et être livré en 24 heures, dans toute la France, en direct de l’île d’Oléron.

Bar, sole, lotte, turbot, langoustines, plateaux de fruits de mer, huîtres arrivent directement du bord de mer à votre table, sans intermédiaire, à des tarifs parfois plus avantageux qu’en hyper marché.

Les Pêcheries de la Cotinière sélectionnent les plus beaux poissons pêchés en Atlantique à la criée du matin, pour les expédier dans l’après-midi. Vous êtes livrés dès le lendemain, par Chronopost ou Delifresh, directement chez vous ou sur votre lieu de travail, aux plages horaires qui vous conviennent, en fonction des poissons de saison et de la pêche du jour.

Vous pouvez choisir de recevoir votre poisson entier simplement écaillé et vidé, en filets ou en morceaux, à votre convenance. Homards, langoustes, crevettes pourront même arriver vivantes, car elles sont juste endormies sous la glace…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Jean-Michel Véry

Guitariste, compositeur, après dix ans de bons et loyaux services auprès de musiciens comme Andy Chase, Laszlo de Trèbes ou Vivien Savage, il débranche pour le journalisme et collabore avec L’Optimum, Le Figaro, Politis… Un père anglais et une mère égyptienne, aux ascendances touaregs, lui confèrent génétiquement le goût du voyage. Il signe régulièrement la rubrique « tourisme » pour Néoplanète.