Poèmes et chants au festival décOUVRIR de Concèze

Du 12 au 17 août, rendez-vous à Concèze, en Corrèze, pour découvrir les poètes, chanteurs et comédiens réunis pour le 9ème festival décOUVRIR. Cet événement original et rural « croise poésie et chanson, univers et styles, dans un esprit d’ouverture et de découverte. »

Nicolas Peyrac, Mélissmell, Pauline Ester, Lisa Portelli et bien d’autres artistes seront réunis sur la scène de la Salle du Foyer rural de Concèze du 12 au 17 août prochain. Le but ? Parler du monde, des amours, de l’art ou encore de l’informatique de façon décalée.



Au programme (liste complète sur www.festivaldecouvrir.com) :

Vendredi 12 août, 20h30

Porfirio Mamani-Macedo

Péruvien résidant à Paris, Porfirio Mamani-Macedo a publié plus d’une douzaine de poésies, nouvelles, romans et essais, comme le « Requiem pour les victimes des guerres et des catastrophes ».

Samedi 13 août, 20h30

Nicolas Peyrac et Olivier Gann

Nicolas Peyrac a toujours un œil sur l’horizon, sa valise à la main. Avec sa pop française légère, Olivier Gann est un artiste concerné, en développement… durable.

Dimanche 14 août, 20h30

Lucienne Deschamps dit Andrée Chedid

Mélangeant roman et poésie, Lucienne Deschamps rend ici hommage à Andrée Chedid, dont l’œuvre dressa des ponts entre Orient et Occident, parlant des habitudes et des douleurs de la condition humaine.

Lundi 15 août, 20h30

Mélissmell

Entre ritournelle et chanson réaliste, Mélissmell parle de notre époque. Elle chante la contestation avec un regard affûté sur le monde. Découvrez le clip de la chanson « Aux Armes », extrait de son premier EP.

Mardi 16 août, 20h30

Imbert Imbert

Avec sa contrebasse, Imbert Imbert s’insurge contre une société qui fout l’camp et contre la condition humaine sur laquelle il jette un regard désenchanté. Mais le chanteur joue aussi pour la vie parce qu’elle rassemble et fait se dresser les consciences et les peuples.

Mercredi 17 août, 20h30

Françoise Geier

Elle présentera son bestiaire (manuscrit du Moyen Âge regroupant des fables sur des animaux réels ou imaginaires) multilingue « Chante le coq chante – Canta el gall canta – I shant lo kok i shant – Canta lo gau canta ». Lors du festival, elle espère trouver des volontaires bilingues, catalan, créole réunionnais ou occitan dans l’assistance pour des lectures croisées français-langues régionales.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone