Chronique sponsorisée :

Une machine « intelligente », ça coule de source pour un bon café

Un bon café, ça passe aussi par une bonne machine. On ne vous parle pas seulement de sa qualité de fabrication mais aussi de son cycle de vie qui permet de réduire son empreinte carbone. Sans oublier l’utilisation par les consommateurs qui en ont marre de l’obsolescence programmée ! Interview de Grégoire Cojan, Directeur Technique & Qualité au sein Nespresso France. 

Les entreprises s’emballent pour la planète avec Eco-Emballages et ses partenaires logo EE pantone-1

L’empreinte environnementale de votre café ne provient pas seulement de ce produit consommé, mais aussi de votre machine. Comment la marque Nespresso, qui intègre du plastique recyclé à la fabrication de ses appareils, a-t-elle réduit son impact carbone ? Et n’oubliez pas, une machine, ça se bichonne pour que votre café soit parfait ! Plus d’explications avec Grégoire Cojan :

500 machines Nespresso sont réparées en France grâce à des personnes en situation de handicap. Alors que la plupart des entreprises misent sur l’obsolescence programmée, Nespresso met tout en oeuvre pour éviter justement que vous n’ayez à changer votre appareil. Et qu’en est-il de la réutilisation et du recyclage de la machine ?

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.