La Glace et le Ciel :

Un témoignage glaçant pour notre planète

Plus qu’un film, La Glace et le Ciel fait partie d’un gigantesque projet de Luc Jacquet sur le climat, pour le comprendre et l’appréhender. Un projet qui cherche à montrer que la planète est aussi fragile que précieuse pour l’homme.

c2015-ESKWAD-WILD-TOUCH-
Photo La Glace et le Ciel

Yolaine de la Bigne reprend sa place derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin du lundi au vendredi, dans « Un monde plus vert », une chronique rediffusée à 17h27 et à écouter sur notre webradio tous les jours à 9h45, 13h30, 15h45 et 19h45 ! 

Ecoutez la chronique de Yolaine de la Bigne :


Version écrite de la chronique :

Aujourd’hui, Luc Jacquet qu’on connait pour La Marche de l’Empereur ou Le Renard pour l’enfant, sort son film La Glace et le Ciel.

Le film a été ovationné à la clôture du Festival de Cannes en mai dernier, c’est la première fois qu’un documentaire était sélectionné pour la cérémonie de clôture. C’est un film un peu différent de ce que fait Luc Jacquet habituellement, c’est un documentaire sur la vie du premier scientifique qui s’est inquiété du réchauffement climatique, Claude Lorius, ce climatologue et glaciologue qui a tout quitté à 23 ans pour partir en exploration pendant un an dans l’Antarctique. Ensuite, il a passé sa vie entre le « monde réel » et ses expéditions. Mais surtout il a dû combattre les climatoseptiques et tous ceux dont les intérêts étaient en danger face à ses révélations sur le climat. On n’en est plus au bûcher mais à la TV spectacle qui vous assassine !

Il a en effet été très critiqué et bousculé à l’époque !

En effet, on voit qu’il est difficile de découvrir des vérités qui dérangent. Un des intérêts de ce docu sont ces images d’archives incroyables, tout le parcours d’une vie, son quotidien avec son équipe, ces vies hallucinantes, perdues dans les glaces à vivre confiné dans des laboratoires où il fait parfois -50°, une vie d’une grande dureté mais avec une solidarité et un enthousiasme revigorants ! On voit aussi les émissions de télévision où il tente d’expliquer ce qu’il a découvert : l’homme est responsable dans la perturbation du climat.

Et en dehors de ces images d’archives, Claude Lorius participe lui-même au film ?

Il en est le fil rouge, Luc jacquet lui a proposé de retourner en Antarctique pour ses 80 ans donc voir ce beau monsieur retrouver le paysage d’une vie de passion est très émouvant. Et puis c’est un film militant qui s’insère dans un projet de l’association Wild-Touch (fondée par Luc Jacquet) qui comprend, entre autres, un programme pédagogique sur le climat pour tout âge et en accès libre et gratuit afin de nous aider tous à mieux comprendre ce qui se joue aujourd’hui sur notre planète. Et quand on voit la plupart des sondages sur la difficulté pour les français de bien appréhender cet enjeu dans un monde devenu compliqué, les messages un peu clairs sont les bienvenus ! Donc merci à ce film, à regarder bien au chaud à la maison !

Cette chronique a été diffusée le 16 octobre sur Sud Radio en partenariat avec ENGIE acteur de la transition énergétique585

Couverture du livre La Glace et le Ciel
Couverture du livre La Glace et le Ciel

En plus du film, et de l’ensemble du projet Wild-Touch, un livre La Glace et le Ciel est également disponible. Plus de 250 pages d’anecdotes, de photos et de réflexions pour pousser encore plus loin la réflexion !

Découvrez quelques images :

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Passionnée par le cinéma documentaire et l'environnement, Alexandra a choisi le journalisme par vocation. En grande optimiste et végétarienne convaincue, elle espère un avenir meilleur pour le monde. Chaque petite voix compte... la sienne aidera peut-être à améliorer les choses en donnant les informations nécessaires à la réflexion !