COP21 :

Un militant algérien aux politiques : « Bougez-vous ! »

Président de l’Association pour la protection de la nature ARDH (qui signifie la Terre), basée à Bejaïa, dans l’est algérien, Karim Khima se bat dans son pays pour que les ordures ne soient pas dispersées dans la nature et a obtenu des résultats en zone urbaine grâce à une mobilisation des habitants. Venu à Paris pour la COP21, il espère que les politiques auront assez d’audace pour prendre des décisions qui permettent une vraie protection du climat. Il pense aussi que son pays pourrait davantage développer les énergies renouvelables, le solaire en particulier. Nous l’avons rencontré au Bourget, écoutez…

Pixabay
Pixabay
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yves Leers

Journaliste spécialisé dans les questions d’environnement (AFP), conseil en développement durable (L’Atelier du climat), ex responsable de la communication et de l’information de l’ADEME.