Recyclage :

Quand jeter le plastique sera pratique

Bientôt la fin d’un casse-tête : pots, flacons, bouteilles, emballages, jeter tous les plastiques dans la même poubelle sans se poser de questions est un rêve qui va enfin devenir une réalité en France.

bouteilles (Medium)

Écoutez Yolaine de la Bigne derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin du lundi au vendredi, dans « Un monde plus vert », une chronique rediffusée à 17h27 et à écouter sur notre webradio tous les jours à 13h30, 16h30, 19h45, 23h45 et 03h30 !

Écoutez la chronique de Yolaine de la Bigne :

Version écrite de la chronique :

Ca c’est une nouvelle hyper pratique pour chacun d’entre nous : vous nous annoncez que dorénavant on peut mettre tous les plastiques dans la poubelle de recyclage, plus besoin de se poser de questions !

Poisson d’Avril ! Non je plaisante, ça ressemble à un poisson d’Avril car nous attendons tous cette évolution mais cela va finir par devenir une réalité. Le plastique est moins recyclé que les autres matériaux d’emballages. Il ne pèse que 23% du marché ce qui est très dommage car c’est une matière dont on peut faire beaucoup de choses. EcoEmballages y a beaucoup travaillé et a investi 45 millions € dans la modernisation des centres de tri : sur les 240 centres de tri en France métropolitaine, seuls 15% pouvaient gérer les nouveaux flux d’emballages. Et puis il faut aussi accompagner les collectivités d’un point de vue technique car c’est encore une nouveauté à gérer pour elles. Mais tout ce travail en vaut la peine : il s’agit de recycler tous les emballages plastiques !

Alors si ce n’est pas le cas aujourd’hui en ce 1er Avril, cela devrait arriver quand ?

Ca a même commencé pour certains chanceux. Depuis le début de l’année, 160 collectivités dans 40 départements français testent la formule. A Lorient par exemple depuis le 14 Mars, plus besoin de se poser de questions : ce yaourt ou cette bouteille de shampoing, je le mets dans quelle poubelle ? Le système va progressivement s’étendre à toute la France pour être généralisé en 2022.

Cela va en effet beaucoup faciliter les choses pour tout le monde…

Oui nous balancerons sans états d’âme, sans laver ou trier, tout les plastiques même les sachets de produits congelés par exemple. C’est aussi un progrès pour les centres de tri, cela devrait faciliter certaines procédures et donc les conditions de travail. Quant à la planète, on estime qu’en France à partir de 2025, cela évitera 750 000 tonnes de gaz à effet de serre chaque année. Enfin pour le secteur de l’économie circulaire, ce sont des matières que l’on va transformer en bouteilles, vêtements, fibre pour le garnissage de couettes, tubes, cintres… Quant aux 20% que l’on ne peut recycler pour un problème de matière ou de volume, il servira de combustibles pour des chaudières industrielles ou des cimenteries. Le plastique encore plus pratique et ce n’est pas un poisson d’Avril !

585

Cette chronique a été diffusée le 1er avril sur Sud Radio en partenariat avec ENGIE acteur de la transition énergétique.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.