Social :

Le travail des enfants, on va changer la règle du jeu ?

Cela fait partie de la force obscure de nos sociétés dites développées qui ferment les yeux sur les conditions scandaleuses de travail des enfants. Le parlement indien vient pourtant de voter une loi pour les protéger… une loi qui ressemble encore à une mauvaise blague.

india-289_1280
Pixabay

Écoutez Yolaine de la Bigne derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin à 7h52 du lundi au vendredi, dans « Quelle époque éthique » !

Version audio :

Version écrite :

Savez-vous que votre téléphone mobile a peut-être été fabriqué grâce à un gosse de 7 ans qui travaille dans des mines de cobalt dont on a besoin pour fabriquer des batteries lithium-on ? C’est la honte d’apprendre ça, pourtant ça fait des années qu’on connaît les conditions de vie monstrueuses de milliers de gamins… qui bossent 15 heures/jour, sans contrat, payé de façon misérable (quand ils sont payés), enchaînés, enfermés et souvent tapés sinon ça ne serait pas drôle. J’y pense et puis j’oublie chantait Dutronc.

Depuis : quelques scandales comme celui des ballons Adidas et quelques enquêtes comme celles d’Amnesty International qui mettait en cause en janvier dernier, 16 multinationales dont Apple, Dell, HP, Microsoft, Samsung ou Sony.

Pourtant, le gouvernement indien interdit le travail des enfants

Oui depuis…. 1986 !  Mais tout le monde s’en fiche ! Mais restons positif et saluons une avancée durant ce mois d’Août : le Parlement indien vient d’adopter une loi interdisant le travail des enfants de moins de 14 ans dans des métiers dits « à risques ».

Youpi on va fêter ça à la récré ! Sauf que ce texte prévoit une exception : les plus jeunes pourront travailler de façon légale dans des entreprises familiales « pendant les vacances scolaires et en dehors des heures de cours ». Une exception qui a provoqué la colère de l’ONU car environ 80 % des quelque 10 millions d’enfants indiens qui bossent sont employés dans des entreprises familiales, restaurants, fermes etc. Bref, encore une entourloupe d’adultes, leur loi elle ressemble un peu à une blague Carambar…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.