Quelle époque éthique !

Travail des enfants : y’a encore du boulot !

D’après l’Organisation internationale du travail, 168 millions d’enfants travaillent dans le monde dont 85 millions dans des conditions dangereuses

Child_Labor_in_Morona_Santiago,_Ecuador_1990 (Copier)

Écoutez Yolaine de la Bigne derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin à 6h10 et 7h22 du lundi au vendredi, dans « Quelle époque éthique », une chronique à télécharger :

Version audio :

Version écrite :

Les chiffres sont effarants. Il y a eu des progrès : le travail des enfants a baissé d’un tiers depuis 10 ans, malgré tout, cela concerne encore 1 enfant sur 10. Ils sont 59 millions en Afrique sub-saharienne, 78 millions en Asie Pacifique, 13 millions en Amérique latine et Caraïbes et 9 millions au Moyen Orient et Afrique du nord. Employés surtout dans l’agriculture, on les trouve aussi dans les mines, les usines, le tourisme. Ce drame est essentiellement provoqué par la pauvreté des familles mais aussi causé par les normes sociales qui le tolèrent et parfois les situations d’urgence.

Et les grandes entreprises peuvent être amenées à faire travailler des enfants via leurs chaînes d’approvisionnement et leurs sous-traitants…

Même si l’OIT affirme que les enfants qui travaillent pour un marché international sont moins nombreux, n’empêche que les multinationales jouent un rôle indéniable dans ce triste marché. Si elles ne mettent pas en place de vrais outils pour vérifier leurs chaînes de production n’emploient pas de mineurs, elles prennent le risque de se mettre hors la loi… En juillet dernier, le quotidien The Guardian révélait que des fournisseurs de peinture ayant pour clients des marques comme BMW, Vauxhall ou Audi s’approvisionnaient en mica dans des mines indiennes illégales où le travail des enfants est monnaie courante… Les entreprises concernées ont promis de mieux veiller sur leurs sous-traitants. Dont acte. C’est un enjeu capital mais rappelons que le travail des enfants ne concerne pas uniquement les pays en développement : début 2016, l’ONG Human Rights Watch a divulgué le témoignage de travailleurs mineurs exposés à la nicotine et aux pesticides dans des plantations de tabac américaines. Leurs protections ? Un sac poubelle à enfiler sur leurs vêtements et des gants en tissu. Les industriels américains du tabac ont promis d’interdire l’embauche des jeunes en dessous de 16 ans…. Mais qu’en est-il des plus âgés ? On n’est pas sérieux quand on a 17 ans mais on est sensible aux pesticides !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.