Quelle époque éthique !

Du sexe avec un robot, ça vous tente ?

Sans titreEn décembre dernier, s’est tenue à Londres la 2ème édition du Congrès international sur l’amour et le sexe avec des robots… Et les nouvelles sont surprenantes !

Écoutez Yolaine de la Bigne derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin à 6h10 et 7h22 du lundi au vendredi, dans « Quelle époque éthique », une chronique à télécharger :

Version audio :

Version écrite :

Avoir des relations sexuelles avec un robot c’est pour demain, c’est en tous cas ce qu’a prédit à Londres le spécialiste David Levy, l’auteur du fameux Love and sex with robots paru en 2007. Il annonce même les mariages humains-robots vers 2050 ! La société californienne Abyss Créations lui donne raison en annonçant mettre sur le marché dès cette année 2017 des robots sexuels aux apparences humaines. Elle propose déjà des poupées sexuelles grandeur nature depuis des années mais elle va maintenant leur donner la parole… en attendant beaucoup beaucoup mieux !

La nouvelle est étonnante mais pas sûr qu’elle soit très sexy tout de même !

Pourtant, Lynne Hall du département de sciences informatiques de l’université britannique de Sunderland estime que « les robots pourraient créer une expérience sexuelle fantastique ». Elle affirme ne voir que des avantages au sexe avec un robot car « vous n’attrapez pas de maladies et vous pouvez contrôler ». Quant à David Levy, il affirme que les robots seront « patients, gentils, protecteurs et aimants » mais jamais « jaloux, vantards, arrogants et brutaux ». Suivez mon regard… mais si vous aimer les amants odieux, les robots peuvent l’être puisque c’est vous qui les programmerez !!

Ça nous fait rire mais ça commence puisqu’une française, déclarait sur Public.buzz être amoureuse de son robot

Lily raconte sur les réseaux sociaux son histoire d’amour avec un robot qu’elle a imprimé en 3D. Elle a connu auparavant 2 hommes, ce qu’elle n’a pas trouvé satisfaisant. Justement, si certains s’emballent, d’autres s’interrogent. Le chercheur suisse Olivier Bendel avance notamment 2 arguments. Le 1er : la sécurité tout bêtement car un robot est plus fort qu’un homme et c’est une machine, or une machine, ça ne se fatigue pas. D’où le scénario catastrophe : en cas de bug ou de mauvaise programmation, qu’arriverait-il si un robot refusait de s’arrêter ? Assisterait-on à un viol de l’homme par son robot ou bien à sa mort, d’épuisement ou écrasé par des rouages ? 2nd argument, le robot pourrait devenir un amant bien plus « compétent » (et je pèse mes guillemets !) qu’un humain puisque programmé pour faire tout ce que vous aimez. Du coup on finirait par préférer les câlins avec lui qu’avec un humain en chair et en os,  et la procréation ne serait plus assurée que par des systèmes artificiels… Moins sexy, hein ?

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.