Quelle époque éthique !

Se shooter à la prière

Mormon-bookUne étude américaine vient de constater que la prière mobilise les mêmes régions du cerveau que le plaisir. Sexe, alcool, drogue ou nourriture seraient traités à la même enseigne que nos sentiments religieux par nos cerveaux. De quoi revoir nos convictions ?

Écoutez Yolaine de la Bigne derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin à 6h10 et 7h22 du lundi au vendredi, dans « Quelle époque éthique », une chronique à télécharger :

 

Version audio :

Version écrite :

Comme la drogue, le sexe, la musique, la nourriture ou les jeux d’argent, les sentiments religieux activent dans le cerveau humain les mêmes circuits bien particuliers

C’est ce qui ressort d’une étude menée par l’université de l’Utah aux États-Unis, publiée dans la revue Social Neuroscience et reprise par Science et Avenir. Une équipe de neuroscientifiques a observé l’activité cérébrale de 19 Mormons. Les Mormons ont une pratique très orthodoxe de la religion : pas d’alcool, sodas, thé, café ni évidemment tabac. Ils doivent prier tous les jours, etc. Pour savoir quels circuits cérébraux étaient impliqués dans leur sentiment spirituel, les chercheurs ont donc créé un environnement propice. Les 19 personnes ont passé des IRM pendant que se succédaient des moments de repos, invitations à la prière, projection d’une vidéo sur leur église, citations de responsables religieux mormons, lectures de la Bible etc. Les fidèles étaient invités à faire part de leur état d’esprit pendant l’expérience. Et les scientifiques ont donc effectivement constaté que le fait de prier sollicite le circuit de la récompense, celui qui nous donne envie de réitérer une expérience comme le sexe et que cela provoque même des addictions comme la drogue.

Autrement dit, un croyant éprouve du plaisir à croire… mais ce n’est pas répréhensible… Quel est le but de ce genre de recherche ?

Cette étude s’inscrit comme la 1ère initiative du Religious Brain Project créé en 2014 par l’université de l’Utah dont la vocation est d’observer les mécanismes cérébraux lors d’expériences spirituelles ou dans les croyances religieuses. Cette étude pose la question du conditionnement et c’est ce que les chercheurs souhaitent étudier ultérieurement. Ils pourraient donc explorer la possibilité qu’une religion se transforme en addiction, le système de renforcement-récompense étant au cœur des comportements addictifs. Le sujet est hautement polémique, il faudra s’intéresser à d’autres religions, les expériences seront à suivre de très près, les résultats évidemment passés à la loupe et comparés à d’autres résultats… il n’empêche prier pourrait être un comportement dit addictif en tous cas chez les Mormons…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.