Science participative : l’opération Vigie Nature

La science participative joue un rôle majeur dans de nombreux secteurs de la recherche. En faisant appel aux citoyens, les scientifiques parviennent à recueillir des données essentielles issues du terrain. Recoupées par les chercheurs, ces données permettent de mesurer l’évolution de la biodiversité. Le Muséum national d’Histoire Naturelle a lancé il y a 20 ans un programme d’observation des oiseaux.

Après avoir imaginé une opération similaire pour les insectes pollinisateurs, le Muséum propose cette année un programme sur les plantes en ville baptisé « Sauvages de la rue ». Les informations collectées permettent aux chercheurs d’apporter des conseils aux élus pour améliorer la qualité de la biodiversité en ville !

Ecoutez ci-dessous l’interview de Romain Julliard, chercheur au Muséum National d’Histoire Naturelle, et de Nathalie Machon, responsable scientifique du programme « Sauvages de ma rue ».

Comment fonctionne la science participative et qu’apporte-t-elle aux scientifiques ? (4’37)

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2011/05/Question-1.mp3|titles=Comment fonctionne la science participative et qu’apporte-t-elle aux scientifiques]

L’observation des insectes pollinisateurs nous apprend que beaucoup d’entre eux s’adaptent parfaitement à la ville et que certains y trouvent même des conditions de développement supérieures à ce qu’offre la campagne ! (4’04)

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2011/05/Question-2.mp3|titles=Observation des insectes pollinisateurs]

Le Muséum National lance une vaste opération d’observation des plantes « ordinaires en ville » à Paris. D’autres suivront en 2012, à Lyon, Bordeaux ou Toulouse. (4’31)

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2011/05/Question-3.mp3|titles=Le Muséum National lance une vaste opération d’observation des plantes]





Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Grand spécialiste des questions d’environnement, Jean Louis Caffier est journaliste consultant sur LCI, président de l'association "Climat-Energie-Humanité-Médias" et co-fondateur avec Jean-Marc Jancovici des "Entretiens de Combloux".