Eco-attitude :

S’amuser sans gâcher au 1er Festival Zero Waste

Avec l’été, les festivals s’installent dans de nombreuses villes françaises. C’est l’occasion de profiter du soleil, et question programmation, il y en a pour tous les goûts ! Malheureusement, les déchets ne sont pas toujours ramassés et triés comme il se doit pendant ces grands rassemblements. Le Festival Zero Waste (zéro gâchis), du 30 juin au 3 juillet au Cabaret Sauvage, Parc de la Villette, a la solution.

Écoutez Yolaine de la Bigne derrière le micro de Sud Radio ! Retrouvez-la chaque matin à 7h52 du lundi au vendredi, dans « Un monde plus vert », une chronique rediffusée à 17h27 et à écouter sur notre webradio tous les jours à 11h30, 13h30, 16h30, 19h45, 23h45 et 03h30.

Version audio :

Version écrite :

Le festival Zero Waste dure du 30 juin au 3 juillet, quelle est cette nouvelle manifestation ?

Zero Waste veut dire « pas de déchets ». Il s’agit donc d’une fête anti-gaspi pour nous aider à vivre de façon plus économe pour la planète et notre porte-monnaie. Le Festival Zero Waste se déroule jusqu’à dimanche au Cabaret Sauvage, Parc de la Villette, à Paris.  Il va réunir des citoyens, des collectivités, des entrepreneurs et des associations dont Cyril Dion (co-réalisateur du film Demain) ou la Famille Presque Zéro Déchet, une famille qui a réduit ses déchets et le raconte dans une BD amusante, pas culpabilisante mais très pragmatique. Elle tient d’ailleurs un blog avec ses recettes et ses petits trucs du quotidien, on en parlera un peu plus demain.

Les petits trucs, ce sont la cuisine avec les restes, la réparation des objets cassés, etc…?

Oui, et bien d’autres gestes encore que l’on pourra mieux connaître durant ces trois jours au cours d’ateliers. La Zone compost, par exemple, vous expliquera le lombricompostage et les intérêts du compost collectif de quartier. Dans la Zone Fabrique, vous apprendrez à créer vous-mêmes vos produits d’entretien ou vos cosmétiques pour le visage et le corps, et dans l’Espace réparer, on vous parlera d’entretien de vos équipements électriques ou de réparation de votre vélo. Au delà de ces ateliers, de grands thèmes seront abordés comme la Ville zéro déchet, la fin de l’obsolescence programmée, les vacances, l’intelligence collective ou la vie au bureau, un lieu où l’on gère peu les déchets.

C’est vraiment une nouvelle approche de notre quotidien, mais aussi de la vie économique !

C’est même une nouvelle culture ! Toutes sortes de témoignages et d‘innovations vont nous montrer une autre façon de vivre avec la Boutique Zéro Déchet, la visite d’un appartement témoin ou les nouveaux magasins du vrac qui vendent des pâtes, des biscuits, des produits d’entretien, ou des cosmétiques en vrac dans les récipients  qu’apportent les clients.  Le but est de nous démontrer que le zéro déchet est gagnant-gagnant pour le particulier, le collectif et la planète, qu’il est source de créations d’emplois et d’économie pour tout le monde. Par exemple, la ville de Trévise en est aujourd’hui à 53 kilos de déchets/habitant/an contre plus de 350 kilos pour un Français. Et personne ne s’en plaint, bien au contraire !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Marion Lefevre

Etudiante en sciences politiques et désirant faire du journalisme son métier. Jusqu'ici assez peu informée en terme d'écologie, c'est au contact de quelques amis vegan et végétariens que j'ai commencé à m'intéresser aux problématiques environnementales. J'étudierai l'année prochaine au sein d'une université montréalaise, où j'espère bien pouvoir en apprendre davantage sur l'écologie sauce québécoise !