Revue de presse : Victoire du dialogue à Cancùn, des jouets non-toxiques et un distributeur automatique de fruits et légumes

On commence ce tour des bonnes ondes avec l’actualité incontournable de la semaine : Cancùn. Quand certains sceptiques n’y voient qu’un écran de fumée, à NEOPLANETE, nous saluons la victoire du dialogue entre les pays. On continue, Noël oblige, avec un guide téléchargeable pour éviter à nos bambins les désagréments liés aux jouets toxiques (guide téléchargeable sur le site du WECF). Pour finir, un distributeur de fruits et légumes révolutionnaire. On ne vous en dit pas plus, la suite est à écouter ci-dessous. Et surtout, bonnes fêtes ! Prochaine revue de presse le vendredi 7 janvier 2011.

Bonnes Ondes 63 PAD

VERSION ECRITE

Tout d’abord la bonne nouvelle de la semaine c’est Cancùn ! Les esprits chagrins n’y verront, comme d’habitude, que les difficultés et la lenteur à faire bouger les choses  alors que Cancùn est une série de victoires : victoire du dialogue avec la présence des Etats-Unis, ce qui n’était pas gagné, de l’Inde et de la Chine. Ils ont décidé de jouer la transparence et s’engagent avec les pays émergents à rendre leur compte de gaz à effet de serre à l’ONU tous les deux ans. Victoire aussi contre les éco-sceptiques avec la reconnaissance officielle des travaux du GIEC, le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat. Et du coup, le texte signé par 200 pays pour limiter la hausse de la température globale à 2°. Ainsi que la promesse des pays industrialisés de réduire leurs émissions de 25 à 40% d’ici à 2020.  Bien sûr, Bastamag a raison de nous rappeler l’absence des Etats-Unis qui n’avait pas signé les accords de Kyoto, hélas ! Mais n’oublions pas une autre victoire : le fond vert pour aider les pays pauvres, 100 milliards de dollars par an à partir de 2020 ! Et ce mécanisme de lutte contre la déforestation avec des compensations financières versées aux pays qui possèdent de grosses forêts tropicales comme le Brésil ou l’Indonésie pour éviter de dé-forester à tout va. Bref, tout n’est pas complètement vert mais l’avenir est un peu plus rose, Aïe, Aie Mariachi !!!

Et tandis que les Mariachis chantent à Mexico, les parents français s’angoissent dans les magasins à acheter des jouets qui pourraient être toxiques pour leurs petits. Mais il y a des solutions ! Le Monde nous rappelle que l’association WECF a publié un guide téléchargeable gratuitement sur son site wecf.eu sur les dangers des joujoux. Que faire ? Privilégier doudous et peluches en coton bio non traité, jouets en bois brut non vernis et les acheter sur des sites spécialisés comme brindilles.fr, natiloo.col et lethichou.com. Et bien sûr je vous rappelle que sur le site de Néoplanète vous parle de cadeaux de Noël !

Quittons-nous avec une initiative maligne d’un agriculteur d’Ile de France : le distributeur de fruits et légumes. Super malin, un distributeur automatique, 24h/24 qu’il ravitaille chaque matin et où vous pouvez, quand nous n’avez pas le temps d’aller au marché, acheter des fruits à l’unité, des confitures, une salade pour 80 centimes, les ingrédients pour un pot-au-feu à 5 euros, un panier complet à 15 euros etc. le Parisien aujourd’hui en France explique qu’au vu du succès de cette formule, Come Morize envisage d’installer trois autres machines de ce type dans les environs de Paris au printemps. Bon, ce ne sont pas des produits bio mais ça devrait venir, humm ça sent la ratatouille et la salade de fruits !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.